HONGRIE - HAMILTON GAGNE SON DUEL CONTRE VERSTAPPEN

04/08/2019

Lewis Hamilton a remporté, à la toute fin de la course, le Grand Prix de Hongrie devant Max Verstappen. Les Ferrari, très peu compétitives, n’ont pas su inquiéter les leaders. Valtteri Bottas termine 8e.

 

 

 

Juste avant la pause estivale, les qualifications du Grand Prix de Hongrie ont permis à Max Verstappen, vainqueur la semaine dernière en Allemagne, d’inscrire la première pole position de sa carrière. C’est le 100e pilote de l’histoire de la F1 à prendre la première position, et c'est la première pole pour un moteur Honda depuis 2008. Le Néerlandais a devancé les deux Mercedes de Valtteri Bottas et Lewis Hamilton, ainsi que les Ferrari de Charles Leclerc et Sebastian Vettel.

 

Pierre Gasly s’est qualifié 6e, puis suivent les McLaren de Lando Norris et Carlos Sainz très régulières en qualifs, et enfin le Français Romain Grosjean et l’Alfa Romeo de Kimi Räikkönen. Son coéquipier Antonio Giovinazzi a été rétrogradé de trois places et démarre de la 17e place après avoir gêné Lance Stroll en Q3. Sur la Renault, Daniel Ricciardo part du fond de la grille.

 

 

Bottas doit remonter

 

M. Verstappen prend un très bon envol et les deux Mercedes se battent pour la deuxième place. L. Hamilton prend l’avantage sur V. Bottas, non sans une petite touchette avec l’Anglais et avec C. Leclerc juste après, qui contraint le Finlandais à changer son aileron et à repartir dernier. C. Leclerc a pris la 3e place, S. Vettel la 4e, et P. Gasly est tombé à la 9e position.

 

 

14e tour, le Grand Prix est déjà bien moins animé que les trois derniers. M. Verstappen a plus de deux secondes d’avance sur L. Hamilton, K. Räikkönen a pris trois places en 7e position et Nico Hülkenberg, 10e, signale un problème de puissance sur sa Renault. Sergio Pérez, qualifié 16e avec sa Racing Point, s’installe lui à la porte des points. Son partenaire Lance Stroll, 17e, est menacé par V. Bottas qui remonte place après place.

 

Les Toro Rosso de Daniil Kvyat et Alexandre Albon s’expliquent férocement au tour 19 pour le gain de la 12e place, à la limite du contact, et c’est le Russe qui remporte la bataille. En tête de la course, M. Verstappen s’arrête à la fin du 25e pour changer ses gommes. L. Hamilton doit cravacher pour tenter de dépasser le Néerlandais.

 

Lewis ne prend pas l’avantage sur Max ...

 

Quelques tours plus tard, le quintuple champion du monde passe au box mais son arrêt est long, 4 secondes, et se retrouve à 6 secondes de M. Verstappen. Les Ferrari restent 3e et 4e, en déroute, avec C. Leclerc à 30 secondes de L. Hamilton…

 

Vers la mi-course, plusieurs dépassements à noter : V. Bottas sur D. Ricciardo pour la 10e place, P. Gasly sur N. Hülkenberg pour la 7e place, L. Norris sur Kevin Magnussen pour la 9e place. Mais c’est à l’avant que le duel se ravive : L. Hamilton est à moins d’une seconde du leader. Première tentative manquée, deuxième tentative au 39e passage presque réussie mais la Mercedes roule en dehors des limites de la piste.

 

 

Au 44e tour, M. Verstappen et L. Hamilton ont tellement d’avance qu’ils rattrapent tous les deux V. Bottas, 9e, qui laisse passer au ralenti les deux compétiteurs. Pour ce qui est du reste, C. Sainz reste à une solide 5e place, son coéquipier L. Norris 8e, et en fond de classement, on retrouve George Russell 17e, L. Stroll 18e, A. Giovinazzi, et bon dernier le Polonais Robert Kubica.

 

... mais la strat' du 49e tour fait mal à Verstappen

 

Ne trouvant pas la faille, L. Hamilton fonce au box au 49e tour et opte pour une nouvelle stratégie en chaussant des medium. Arriverait-il à ses fins de cette manière, espérant la forte dégradation des pneus de M. Verstappen ? Les essais du vendredi ayant été annulés à cause de la pluie, aucune écurie n’a pu estimer la durée de vie des pneumatiques principaux. Mais pour le moment, l’Anglais est plus rapide que M. Verstappen, qui doit réagir encore plus rapidement.

 

Entre les 56e et 59e passages, K. Magnussen et D. Ricciardo bataillent pour la 14e place, mais le Danois conserve sa place. De son côté, L. Hamilton, toujours 2e, grapille plusieurs secondes et enchaîne les meilleurs tours. A 6 boucles de l’arrivée, la Mercedes est à 5.5 secondes de la Red Bull. Et à 4 tours, les deux pilotes sont dans la même seconde.

 

67e tour, L. Hamilton à l’offensive passe finalement très facilement dans le premier virage M. Verstappen, qui a des gommes trop usées pour revenir, à tel point qu’il repasse au stand pour tenter le point du meilleur chrono, qu’il obtient. La stratégie inattendue de Mercedes permet à L. Hamilton de remporter le Grand Prix de Hongrie, sa 7e victoire sur ce tracé, et de conforter son avance au championnat pilotes. En fin de course, S. Vettel a dépassé C. Leclerc pour monter sur la troisième marche du podium. C. Sainz termine 5e, P. Gasly 6e.

 

 

Les pilotes vont prendre un peu de repos, avant la reprise dans quatre semaines, au traditionnel Grand Prix de Belgique à Spa-Francorchamps.

 

CLASSEMENT COURSE : L. Hamilton (Mercedes) – M. Verstappen (Red Bull, +1) – S. Vettel (Ferrari) – C. Leclerc (Ferrari) – C. Sainz (McLaren) – P. Gasly (Red Bull) – K. Räikkönen (Alfa Romeo) – V. Bottas (Mercedes) – L. Norris (McLaren) – A. Albon (Toro Rosso)

 

CLASSEMENT PILOTES : L. Hamilton (250) – V. Bottas (188) – M. Verstappen (181)

CLASSEMENT CONSTRUCTEURS : Mercedes (438) – Ferrari (288) – Red Bull (244)

 

BONUS : En Formule 2, Mick Schumacher a remporté sa première course sur le tracé hongrois. Un champion en devenir.

 

 

Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now