AUSTRALIE : TOUJOURS MERCEDES ... AVEC BOTTAS!

17/03/2019

Valtteri Bottas a remporté le premier Grand Prix de la saison 2019 à Melbourne devant Lewis Hamilton et Max Verstappen. Les Ferrari n'ont pas réussi à atteindre le podium. Daniel Ricciardo a abandonné à domicile.


 

Le duo gagnant chez Mercedes: 84e pole pour Lewis, 4e victoire pour Valtteri, 88e succès de l'écurie, qui a déjà le double de points de Ferrari.

 

Le 998e week-end de Formule 1 a offert, en qualifications, à la fois des surprises, à la fois un schéma bien connu depuis quelques années. Le champion du monde en titre Lewis Hamilton s’est offert la 84e pole de sa carrière au volant de la Mercedes, sa sixième consécutive à Melbourne. 


Son coéquipier Valtteri Bottas finit la dernière séance deuxième, devant la Ferrari de Sebastian Vettel et la Red Bull de Max Verstappen. Le jeune Charles Leclerc, avec sa monoplace rouge, finit 5e, mais était insatisfait de son temps. 


Les Toro Rosso avaient semblé plus rapides que les Red Bull dans les premiers temps. Alexander Albon et Daniil Kvyat se sont classés finalement 13e et 15e.

 

 

Des ailerons brisés


Le premier départ de la saison a été plutôt calme sur l’Albert Park. Le natif de Nastola (Finlande) Valtteri Bottas est parvenu à dépasser dès le premier virage Lewis Hamilton. Derrière, Daniel Ricciardo fait un léger passage dans l’herbe avec sa Renault et brise littéralement son aileron avant avec le sol. Dégâts identiques pour le retour de Robert Kubica dans sa Williams. Les deux passent au stand et occupent les dernières positions.


Au 10e tour, le leader de la course  est déjà trois secondes devant Lewis Hamilton, les deux Mercedes s’éloignant de Sebastian Vettel qui est en retard de six secondes. D’ailleurs, son partenaire monégasque Charles Leclerc commet une petite erreur dans le premier virage et tond le gazon. Il reste 5e. Le moteur de Carlos Sainz fume et la première apparition du transfuge de Renault avec McLaren finit à l’entrée des stands.

 

 

Le vétéran de 39 ans Kimi Räikkönen, 9e, est le premier à passer aux stands pour changer les gommes de son Alfa Romeo au 13e tour. L’arrêt est un peu long, et l’ex-pilote Ferrari repart 16e. Nico Hülkenberg l’imite juste après, puis Sebastian Vettel pour tenter l’undercut sur les Mercedes. L’arrêt de la Haas de Romain Grosjean se passe mal comme l’année dernière : en 2018, c’était un problème de serrage de la roue avant-gauche. Cette année, au même endroit, les mécaniciens ont mis beaucoup trop de temps. Il repart 14e. Valtteri Bottas file à son garage au 23e tour et laisse le contrôle de la course à Max Verstappen.

 

Romain Grosjean abandonne encore


Le duel est coriace hors des points entre la McLaren du nouveau Lando Norris et Antonio Giovinazzi sur son Alfa Romeo. L’Espagnol, même avec le DRS, ne parvient pas à dépasser l’Italien alors que l’on approche de la mi-course. Il y parvient tout de même un tour plus tard et prend la 12e place, alors que l’Alfa Romeo glisse sur la piste. L'ex-pilote Sauber perd alors plusieurs places et effectue un arrêt de plus de 8 secondes.


Alors que Daniel Ricciardo renonce à poursuivre ce Grand Prix et Romain Grosjean abandonne en piste à cause d’une rupture de suspension, Max Verstappen est offensif devant et passe Sebastian Vettel à la faveur du DRS au 31e tour. Le Néerlandais grimpe alors sur le podium et tente de revenir sur les Mercedes qui trustent toujours les premières places. Lewis Hamilton se plaint alors de son train arrière.

 

Un sentiment de déjà-vu pour Haas. La roue de Romain Grosjean veut se faire la malle et il ne peut continuer la course. C'est un problème de suspension qui en est la cause.


Au 38e passage, Daniil Kvyat tente un dépassement sur Lance Stroll mais se retrouve dans les graviers. Le Russe perd du temps et reste 11e, à la porte des points. Pierre Gasly et sa Red Bull sont les derniers à s’arrêter au stand juste après et perdent une place, dépassé toujours par le Russe.


Valtteri Bottas gagne et prend le meilleur tour


44e boucle. Charles Leclerc revient de plus en plus sur Sebastian Vettel qui n’arrive pas à être rapide. Le petit prince de Ferrari n’est plus qu’à une seconde du quadruple champion du monde à sept tours de la fin. Il ne parviendra finalement pas à le rattraper.


Valtteri Bottas, lui, s’est envolé en tête, à plus de 24 secondes de Lewis Hamilton. Le Finlandais remporte une victoire facile, après une saison 2018 sans finir premier. De plus, il s'octroie le nouveau point du meilleur tour et devient le premier pilote à en récolter 26 sur une seule course. Jackpot donc pour Mercedes qui en prend 44 avec la deuxième place de Lewis Hamilton.

 

 

La collaboration de Red Bull avec un moteur Honda a fonctionné avec la troisième place de Max Verstappen, qui termine devant les deux Ferrari. Kevin Magnussen prend les 8 points de la 6e place, Nico Hülkenberg les 6 de la 7e place. Pour son retour chez Toro Rosso, Daniil Kvyat termine dixième. 8 écuries différentes se retrouvent dans le top 10 : Williams et McLaren restent les grandes perdantes.


Valtteri Bottas n’était pas attendu en Australie. Sera-t-il au rendez-vous au prochain Grand Prix ? Réponse dans deux semaines à Bahreïn.


CLASSEMENT COURSE/PILOTES : V. Bottas (Mercedes, 26) – L. Hamilton (Mercedes, 18) – M. Verstappen (Red Bull, 15) – S. Vettel (Ferrari, 12) – C. Leclerc (Ferrari, 10) – K. Magnussen (Haas, 8) – N. Hülkenberg (Renault, 6) – K. Räikkönen (Alfa Romeo, 4) – L. Stroll (Racing Point, 2) – D. Kvyat (Toro Rosso, 1)


CLASSEMENT CONSTRUCTEURS : Mercedes (44) – Ferrari (22) – Red Bull (15)


BONUS : Valtteri Bottas dévoile le volant avec lequel il a gagné cette course.

 

 

Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now