MEXIQUE - VERSTAPPEN S'IMPOSE, HAMILTON QUINTUPLE CHAMPION

29/10/2018

Max Verstappen a remporté sa deuxième victoire de la saison sur les terres mexicaines devant les Ferrari. Lewis Hamilton, 4e, a pris suffisamment de points pour être sacré une cinquième fois champion du monde de Formule 1.

 

81 pole positions et champion du monde dix ans après son premier titre en 2008: Lewis Hamilton est définitivement au sommet de son art en Formule 1. - Compte Instagram @F1

 

 

Après les Etats-Unis, les chances de titre de Sebastian Vettel s'étaient encore énormément réduites. Au Mexique, sur l'autodromo Hermanos Rodriguez, le pilote Ferrari se devait de remporter le Grand Prix, et les deux derniers de la saison, pour revenir au plus près de Lewis Hamilton.

 

Mais les qualifications n'ont pas été une phase de réussite pour l'Allemand. Classé 4e, juste derrière L. Hamilton, il lui fallait encore un peu d'effort pour réussir l'exploit. La meilleure performance à retenir, c'est celle de Daniel Ricciardo, qui a placé sa Red Bull en pole pour la troisième fois de sa carrière, seulement quelques centièmes devant celle de Max Verstappen. Une première ligne 100% bleue: une première depuis le Grand Prix des Etats-Unis 2013.

 

Derrière, les Renault de Nico Hülkenberg et Carlos Sainz ont su rebondir avec la 7e et la 8e place sur la grille de départ, suivies par les Sauber de Charles Leclerc et Marcus Ericsson. Suite à son erreur à Austin, Romain Grosjean a été pénalisé et rétrogradé à la 18e position. Pierre Gasly, qui a changé sa boîte de vitesses, partait 20e.

 

 

La lutte des leaders

 

Lewis Hamilton a impressionné lors du départ au Mexique, sous d'épais nuages. Il a devancé, un temps, les deux Red Bull, et a finalement pris la 2e place, devant Daniel Ricciardo qui a manqué son envol. M. Verstappen est en tête, V. Bottas s'est frictionné avec S. Vettel, comme Esteban Ocon qui a perdu un morceau de sa moustache avant lorsque C. Sainz lui a fermé la porte. Les débris se sont logés dans la McLaren de Fernando Alonso, qui a été contraint à se retirer très vite.

 

 

M. Verstappen commencé déjà à prendre de l'avance, cinq secondes d'écart au 11e tour. Les Mercedes décident alors de réagir et changent leurs gommes dans le même tour. Un peu plus loin, le local de l'étape, Sergio Pérez, se bat contre Marcus Ericsson et lui prend la 7e place. La Red Bull de M. Verstappen a chaussé de nouvelles gommes et a laissé la tête à S. Vettel.

 

La stratégie à deux arrêts semble être celle choisie par tous. Les Ferrari entrent elles aussi au garage dans le même tour de course, M. Vestappen reprend alors naturellement le contrôle de la course. Après seulement une dizaine de tours avec de nouvelles gommes, L. Hamilton se plaint déjà de leur état d'usure: le pneu avant-gauche est bien marqué. D. Ricciardo a entendu le message, et il tente de se refaire.

 

Les Racing Point dans la bataille

 

Mais la Red Bull abîme également ses gommes: c'est S. Vettel qui pourrait en fait en profiter dans les prochains tours. Il revient à haute vitesse sur l'Australien, mais doit attendre un peu durant le déploiement de la safety car virtuelle suite à l'arrêt inopiné de la Renault de C. Sainz dans le stadium au 31e tour. 

 

Juste avant la mi-course, la Ferrari qui doit atteindre la première place pour, peut-être, encore se sauver, dépasse la Red Bull de D. Ricciardo à l'aide du DRS et se classe 3e. A un tour de retard, la Racing Point de Sergio Pérez, le local de l'étape, se bat promptement avec la Sauber du Monégasque Charles Leclerc pour la 8e place. Ils se dépassent plusieurs fois tandis que S. Vettel, encore lui, revient à une petite seconde de son rival L. Hamilton, pour lui prendre la 2e position au 39e tour.

 

 36e tour: Pérez dépasse Leclerc, prend la 8e place, et les supporters locaux aiment ça!

 

M. Verstappen poursuit son chemin vers la victoire tandis que S. Pérez perd dans plusieurs virages le contrôle de sa monoplace rose. Il rétrograde, puis finalement abandonne sur problème de boîte de vitesses. Son coéquipier E. Ocon se frictionne dans le même temps avec la Toro Rosso de Brendon Hartley, mais le Français et le Néerlandais peuvent continuer.

 

Lewis Hamilton rejoint Juan-Manuel Fangio

 

41e tour: les six premières monoplaces seulement sont dans la même boucle. S. Vettel étAblit les meilleurs chronos et cravache pour pouvoir, peut-être, remonter sur la Red Bull de M. Verstappen. Et il est motivé: le duo Mercedes connaît des difficultés juste derrière. Dans le même virage, à un tour d'intervalle, les deux pilotes ratent leur freinage et perdent une place en traversant l'herbe sous la menace respective de D. Ricciardo et K. Räikkönen.

 

Les quatre autres pilotes du top 10 sont loin: N. Hülkenberg sauve la mise pour Renault, Charles Leclerc ramène encore quelques point pour l'écurie suisse Sauber, P. Gasly a pris dix places et finit 10e, et un inattendu, S. Vandoorne, 8e, qui prend deux points, mais quittera le monde de la F1 à la fin de la saison. Dans les dix derniers tours, et après 7 abandons cette année, la Red Bull de D. Ricciardo commence à fumer. C'est un 8e et malheureux retrait auquel est contraint l'Australien qui partait en pole.

 

 La VSC est déployée, les Mercedes établissent alors un 3e arrêt pour assurer les derniers kilomètres. M. Verstappen remporte son 2e Grand Prix cette année et le 5e de sa carrière, avec un record: 5 victoires sans être parti de la première position.

 

L. Hamilton, 4e, est mathématiquement champion du monde. Il range sa Mercedes après quelques donuts dans le stadium et prend un moment pour saluer la combativité de S. Vettel cette saison, qui voit le titre passer sous son nez cette année. L'Anglais rejoint le légendaire argentin Juan-Manuel Fangio avec 5 couronnes. La suite et fin du championnat, avec les places d'honneur encore à prendre et le titre constructeurs à disputer se joueront sur les terres mythiques du Brésil dans deux semaines, avant de terminer cette saison 2018 à Abou Dhabi.

 

CLASSEMENT COURSE: M. Verstappen (Red Bull) - S. Vettel (Ferrari) - K. Räikkönen (Ferrari) - L. Hamilton (Mercedes) - V. Bottas (Mercedes) - N. Hülkenberg (Renault) - C. Leclerc (Sauber) - S. Vandoorne (McLaren) - M. Ericsson (Sauber) - P. Gasly (Toro Rosso)

 

CLASSEMENT PILOTES: L. Hamilton (358) - S. Vettel (294) - K. Raïkkönen (236)

CLASSEMENT CONSTRUCTEURS: Mercedes (585) - Ferrari (530) - Red Bull (362)

 

TOP: L. Hamilton

FLOP: D. Ricciardo

BONUS: Les donuts de Lewis et les félicitations de Will Smith

 

Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now