JAPON - HAMILTON FILE VERS LE TITRE

07/10/2018

Il peut devenir quintuple champion du monde de Formule 1 dès la prochaine course. Lewis Hamilton a terminé 1er sur le circuit de Suzuka, devant Valtteri Bottas et Max Verstappen.

 

Tout en décontraction, Lewis Hamilton devrait remporter une nouvelle couronne mondiale, aidé par

les erreurs de son rival Sebastian Vettel. Il a remporté à Suzuka sa 50e victoire en duo avec Mercedes.

/PHOTO Compte Instagram @Mercedesamgf1

 

Samedi, la pluie s'est invitée pour les séances de qualification, et cela n'a pas avantagé Ferrari. En difficulté avec les stratégies de pneumatiques à chausser, Sebastian Vettel n'est parvenu qu'à établir le 9e meilleur chrono en Q3. Kimi Räikkönen a pris la 4e position, derrière Max Verstappen, et les Mercedes. Lewis Hamilton a inscrit à Suzuka la 80e pole de sa carrière.

 

Les Français se sont immiscés dans le top 10 avec la Haas de Romain Grosjean 5e, la Toro Rosso de Pierre Gasly 7e et la Racing Point d'Esteban Ocon 8e. Il a finalement été pénalisé de trois places sur la grille suite au non-respect de la limitation de vitesse lors de la sortie de route de la Renault Nico Hülkenberg en séance d'essais libres. Il est donc parti de la 11e place, entre la Sauber de Charles Leclerc et la Haas de Kevin Magnussen. S. Vettel remonte donc 8e.

 

Victime d'un problème mécanique, Daniel Ricciardo n'a pas effectué de temps en Q2 et a placé sa Red Bull au 15e rang. Marcus Ericsson, sorti de route en Q1, a dû démarrer du fond de la grille.

 

 

 

La terrible malchance de Daniel Ricciardo en 2018 se poursuit en qualification.  

 

Les Ferrari vs. Verstappen

 

La piste est plus chaude pour le départ du Grand Prix, ce qui facilite la montée en température des différents pneumatiques. Du coup, pas de problème pour le départ, propre pour chaque pilote, à l'exception de Brendon Hartley qui partait 6e. M. Verstappen bloque les roues dans le S du dernier virage et revient en piste en bloquant K. Räikkönen. Des débris de carbone volent et le Néerlandais sera pénalisé de cinq secondes pour cette manoeuvre très limite.

 

C. Leclerc subit lui les frais d'une manoeuvre interdite en F1, mais habituelle chez K. Magnussen. Le Danois change de trajectoire en pleine ligne de départ/arrivée et son aileron arrière tutoie la pièce avant du Monégasque. Les commissaires de course ne puniront pas le pilote, qui est loin pourtant d'être à sa première faute de pilotage. Il abandonne finalement peu après.

 

 

 Leclerc: "Magnussen est sera toujours stupide". Il ne mâche pas ses mots après ce contact.

 

La safety car est entré durant quelques tours pour balayer les débris. S. Vettel ne peut plus attendre et tente une attaque inopportune sur la Red Bull de M. Verstappen 3e. Il y a trop peu de place pour l'Allemand et nouvelle friction avec une Ferrari pour le pilote Red Bull. S. Vettel, quadruple champion du monde, accumule les erreurs course après course, et se retrouve avant-dernier. Il n'a plus qu'à tenter de revenir sur le peloton afin d'inscrire quelques points.

 

 

 

Des batailles à l'arrière

 

D. Ricciardo revient peu à peu et parvient à s'offrir la 4e place : il a réussi à dépasser K. Räikkönen au jeu des arrêts au stand. Le Finlandais a été habilement ralenti par P. Gasly au 21e tour: le pilote Toro Rosso, qui ira chez Red Bull l'année prochaine, a, soit reçu un ordre, soit voulu se montrer coopératif avec sa future équipe.

 

Les passages au puits s'enchaînent et les pilotes se battent autant pour les derniers points à s'octroyer que pour les places d'honneur. Notons le dépassement à la mi-course de C. Leclerc et S. Pérez sur N. Hülkenberg pour entrer dans le top 10. L'Allemand a commis une erreur au même endroit que M. Verstappen plus tôt. E. Ocon prend le meilleur sur C. Leclerc durant la 30e boucle, et se place 9e.

 

Au 33e tour, Fernando Alonso a accompli son 16 632e tour en Formule 1.

Il a maintenant complété plus de tours que n'importe quel pilote, à l'exception de Michael Schumacher.

 

 

Les Mercedes sont toujours en tête. Hamilton poursuit sa course sans être inquiété, protégé, s'il le faut, par V. Bottas. Les Red Bull gardent le rythme, devant K. Räikkönen et S. Vettel encore revenu. C. Sainz et sa Renault sont les derniers à s'arrêter et permettent à P. Gasly de retrouver la 10e position.

 

Hamilton : 6 victoires en 7 Grand Prix

 

Quelques tours après s'être arrêté une seconde fois au garage, C. Leclerc casse un élément de sa monoplace et perd un peu le contrôle dans les graviers. Le futur pilote Ferrari doit abandonner une quinzaine de tours avant la fin. Il rejoint K. Magnussen et N. Hülkenberg, qui est sur une série de contre-performances.

 

 

Charles Leclerc est sorti au Degner et il est obligé de se retirer de la course.

 

La virtual safety car a été déployée pour dégager la Sauber de C. Leclerc. Les pilotes doivent respecter et maintenir les écarts, tout en réduisant leur vitesse de 40%. Pourtant, M. Verstappen est largement revenu sur V. Bottas. Mais le Néerlandais ne parvient pas à atteindre tour après tour la fenêtre du DRS, qui lui aurait permis un gain de vitesse pour dépasser le Finlandais. Même dans le dernier tour, ses ingénieurs lui indiquent que toutes ses batteries sont à fond. Il devra terminer quand même sur le podium, 3e.

 

Lewis Hamilton fonce vers un nouveau titre comme il a remporté ce Grand Prix du Japon, avec aisance, tranquillité, sans inquiétude. Il a maintenant 67 points d'écart avec S. Vettel, et il ne reste que 4 courses. Soit 100 points à gagner au maximum. Vous l'aurez compris, si l'Anglais remporte dans deux semaines le Grand Prix des Etats-Unis à Austin, il est à peu près sûr de s'octroyer une cinquième couronne mondiale. Il rejoindrait Juan-Manuel Fangio, et entrerait encore un peu plus dans la légende de la Formule 1.

 

CLASSEMENT COURSE: L. Hamilton (Mercedes) - V. Bottas (Mercedes) - M. Verstappen (Red Bull) - D. Ricciardo - K. Räikkönen (Ferrari) - S. Vettel (Ferrari) - S. Pérez (Racing Point) - R. Grosjean (Haas) - E. Ocon (Racing Point) - C. Sainz (Renault)

 

CLASSEMENT PILOTES: L. Hamilton (331) - S. Vettel (264) - V. Bottas (207)

CLASSEMENT CONSTRUCTEURS: Mercedes (538) - Ferrari (460) - Red Bull (319)

 

TOP: D. Ricciardo

FLOP: S. Vettel

BONUS: C'était le 30e Grand Prix du Japon. De quoi savourer un conflit de légende qui a eu lieu sur ce circuit devenu mythique.

 

 

 

Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now