BELGIQUE - MERCI LE HALO ?

26/08/2018

Le Grand Prix de Spa-Francorchamps remporté par Sebastian Vettel devant Lewis Hamilton a été marqué par le crash en chaîne entre Nico Hülkenberg, Charles Leclerc et Fernando Alonso.

 

F. Alonso: "Je vais bien, je n'ai mal nulle part. Mais je vais voir comment ça évolue dans les prochaines heures. Heureusement, aucun de nous trois n'est blessé." / PHOTO Sutton Images

 

De la pluie à Spa est toujours un moment que tout le monde attend. Les fans ne devaient pas manquer cette édition 2018 du Grand Prix de Belgique, avec une troisième séance de qualifications sur une piste détrempée.

 

Alors que plusieurs pilotes commettaient des erreurs, ce sont Lewis Hamilton, Sebastian Vettel et les deux ex-Force India qui se sont démarquées en toute fin d'épreuve - Esteban Ocon 3e, Sergio Pérez 4e - lorsque le bitume est devenu plus sec. La Mercedes de l'Anglais a collé plus de trois secondes aux monoplaces roses. Les deux Red Bull et K. Räikkönen n'avaient eux pas assez d'essence pour faire une dernière tentative.

 

S. Pérez et E. Ocon se sont offerts ici une revanche réussie après les difficultés financières que l'écurie rencontrait depuis plusieurs années. Elle porte un nouveau nom depuis ce week-end: Racing Point Force India. Et a perdu tous les points inscrits cette année, puisque c'est officiellement une nouvelle équipe.

 

 "Racing Point Force India F1 Team fera ses débuts ce week-end au Grand Prix de Belgique

après acquisition de Force India Formula One Team par Racing Point UK Limited."

 

Fernando Alonso décolle sur Charles Leclerc

 

La grille, complétée par Romain Grosjean, Kimi Räikkönen, Max Verstappen, Daniel Ricciardo, Kevin Magnussen et Pierre Gasly a vite été chamboulée ce dimanche au premier tour de course. Et même, au premier virage.

 

Nico Hülkenberg, parti 18e, a été surpris par la lenteur de peloton et a freiné tard au premier virage, l'épingle de la Source. Il a percuté par l'arrière la Mercedes de Fernando Alonso qui s'est soulevée et a heurté le halo de la Sauber de Charles Leclerc. Heureusement, aucun dommage corporel sur cet incident. Sans le halo, la monoplace orange ne serait peut-être que passée au-dessus de la Sauber.  

 

Trois abandons au compteur, et déploiement de la safety car. Encore un souvenir impressionnant pour le double champion 2005-2006, qui quittera la discipline reine après le Grand Prix des Emirats Arabes Unis.

 

Pendant ce temps, S. Vettel a réussi à prendre les commandes de la 13e épreuve de la saison. E. Ocon a voulu être trop optimiste et a dû laisser passer lui son coéquipier. La Red Bull de Daniel Ricciardo a également été touchée au niveau de l'aileron arrière par la McLaren volante, puis a elle-même heurté un pneu de la Ferrari de Räikkönen. Une vraie partie de quilles.

 

Box, box, abandons

 

D. Ricciardo, futur pilote Renault, a deux tours de retard à cause d'un long arrêt au box. K. Räikkönen n'est pas réellement mieux placé, et fini par abandonner après un deuxième arrêt. Il n'y a que Valtteri Bottas, parti 17e à cause d'une pénalité, qui parvient à remonter. Il dépasse au 9e tour C. Sainz à 345 km/h à l'approche des Combes et remonte vite dans le top 10.

 

Max Verstappen est revenu, une fois à l'intérieur, une fois à l'extérieur, sur les deux Racing Point et s'installe à la 3e position au 10e tour. La mi-course est atteinte et les arrêts au box commencent, avec d'abord L. Hamilton puis S. Vettel. L'Allemand conserve sa position, tout comme son rival qui n'aura qu'à se débarrasser avec le DRS du Néerlandais soutenu par ses fans, avec fumigènes et panaches de fumée orange.

 

Du panache, les pilotes français en ont aussi. R. Grosjean, E. Ocon et P. Gasly se suivent aux stands. P. Gasly, coéquipier l'an prochain de M. Verstappen, parvient à atteindre le top 10, comme sur la grille. Les trois Français sont maintenant dans les points. Du jamais vu depuis les années 1990.

 

"Tour 26: Pierre Gasly fait son arrêt et chausse les pneus softs."

 

Une fin de Grand Prix tranquille

 

A part l'abandon de D. Ricciardo - certainement à cause des dégâts subis au départ - et la remontée de V. Bottas pour atteindre la 4e place, rien à signaler dans les dernières boucles de ce Grand Prix.

 

S. Vettel engrange 25 points et une 5e victoire cette saison, avec 11 secondes d'avance sur L. Hamilton. Mais encore 17 points de retard au classement pilotes.Les Français inscrivent ensemble 16 unités, et l'écurie Racing Point prend déjà la neuvième place du classement constructeurs avec 18 points, juste derrière Sauber, pour laquelle Marcus Ericsson apporte le point de la dixième place.

 

Rendez-vous à Monza dès dimanche prochain pour un Grand Prix d'Italie attendu par tous les tifosi, et où Nico Hülkenberg écopera de dix places de pénalité pour sa responsabilité dans l'accident du premier tour.

 

CLASSEMENT COURSE: S. Vettel (Ferrari) - L. Hamilton (Mercedes) - M. Verstappen (Red Bull) - V. Bottas (Mercedes) - S. Pérez (Racing Point) - E. Ocon (Racing Point) - R. Grosjean (Haas) - K. Magnussen (Haas) - P. Gasly (Toro Rosso) - M. Ericsson (Sauber)

 

CLASSEMENT PILOTES: L. Hamilton (231) - S. Vettel (214) - K. Räikkönen (146)

CLASSEMENT CONSTRUCTEURS: Mercedes (375) - Ferrari (360) - Red Bull (238)

 

TOP: E. Ocon, R. Grosjean et P. Gasly

FLOP: N. Hülkenberg

BONUS: On ne se lassera jamais de l'incroyable hécatombe de 1998 avec ce crash après le premier virage provoqué par David Coulthard.

 

 

 

Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now