HONGRIE - LA BALADE D'HAMILTON

29/07/2018

Lewis Hamilton a mené et gagné facilement le Grand Prix de Hongrie devant les Ferrari de Sebastian Vettel et Kimi Räikkönen, après les erreurs de fin de course de Valtteri Bottas.

 

 

Contrairement à la course, beaucoup d'animation le samedi avec des qualifications qui se sont tenues sous la pluie sur le circuit de Mogyorod en Hongrie. Les conditions climatiques ont été changeantes tout au long des trois séances. Et c'est L. Hamilton qui a réussi à établir le meilleur chrono.

 

S. Vettel n'a pu faire, ni mieux que son adversaire et l'autre Mercedes de V. Bottas, ni mieux que son coéquipier K. Räikkönen. L'Allemand démarre 4e. Les Red Bull ont eu de la peine: Max Verstappen 7e, Daniel Ricciardo seulement 12e.

 

La Renault de Carlos Sainz et la Toro Rosso de Pierre Gasly en ont donc profité pour prendre les places restantes de ce top 6 occupés habituellement par Mercedes, Ferrari et Red Bull. Lance Stroll a perdu le contrôle de sa monoplace en Q2, et son changement d'aileron le contraint à démarrer l'épreuve hongroise depuis la voie des stands.

 

 

Heureusement que Ricciardo est là

 

Les Ferrari sont sur deux stratégies différentes de pneus et sont plus rapides que les Mercedes en ligne droite. Pourtant, dès le départ, ce sont bien les Mercedes qui maîtrisent cette course, L. Hamilton s'envolant très rapidement.

 

A noter les touchettes dans le premier tour entre D. Ricciardo et Marcus Ericsson, et la prise en sandwich par les Force India du Monégasque Charles Leclerc, qui doit abandonner sa Sauber. S. Vettel double K. Räikkönen et M. Verstappen revient 5e, avant de perdre de la puissance sur sa Red Bull qu'il doit laisser sur le bas-côté.

 

 

Il est très difficile de dépasser sur ce circuit. Il n'y a que le premier virage, voire le deuxième à la ré-accélération qui le permettent. D. Ricciardo en profite pour remonter peu à peu jusqu'à la 7e place, prise à C. Sainz, au 17e tour. Les arrêts au stand s'égrainent et S. Vettel cherche à faire l'undercut sur L. Hamilton, qui s'arrête au 25e passage et laisse la tête à l'Allemand.

 

La stratégie Ferrari ne paye pas

 

Tandis que D. Ricciardo parvient à atteindre la 5e place, et à y rester, S. Vettel tente de creuser l'écart avec les Mercedes. Il pourrait s'immiscer entre les deux après son deuxième arrêt. Mais des pertes de temps dans le trafic, et au changement de son pneu avant-gauche le contraignent à ressortir 3e au 40e tour.

 

La lutte à distance des leaders en ferait presque oublier ce qu'il se passe à l'arrière. La Force India de Pérez prend le meilleur sur la Williams, non performante, de L. Stroll, vers la mi-course. Le Canadien pourrait se retrouvait chez l'écurie indienne dès l'année prochaine, qui serait rachetée par Lawrence Stroll, son propre père. L'équipe a été placée en redressement judiciaires par les "sponsors"" du mexicain à cause de problèmes financiers qui traînent depuis un moment.

 

Devant, L. Hamilton se balade et prend un tour au 9e de l'épreuve, Fernando Alonso. L'autre McLaren, celle du Belge Stoffel Vandoorne, renonce après la casse de sa boîte de vitesses au 50e tour. V. Bottas voit lui revenir peu à peu derrière lui les bolides rouges.

 

 

Deux fautes pour Bottas

 

Alors que P. Gasly et K. Magnussen assurent en 6e et 7e position jusqu'à l'arrivée, la Mercedes de V. Bottas est menacée. S. Vettel est à moins d'une seconde, et doit rapidement le dépasser pour espérer prendre la seconde position, alors même que ses pneus arrière s'abîment.

 

Au 59e tour, les deux Finlandais et S. Vettel sont dans la même image. L'attaque de l'Allemand survient au 65e tour. Alors qu'il décroise pour prendre l'avantage à l'entrée du deuxième virage, V. Bottas semble ne pas ralentir suffisamment pour éviter le contact entre deux voitures. Des débris volent, l'aileron avant de la Mercedes est touchée, mais la Ferrari roule toujours aussi bien. K. Räikkönen en a profité et passe troisième.

 

 

V. Bottas décide de ne pas changer l'aileron endommagé, car il risque de perdre la quatrième position. Mais D. Ricciardo, seule Red Bull toujours de la partie, revient et surgit à gauche de la Mercedes au 68e tour. V. Bottas ne parvient pas à tourner convenablement: touchette inévitable.

 

Faute de pilotage pour le Finlandais, à qui on conseillera quelques kilomètres plus loin de concéder la 4e place à la Red Bull. V. Bottas ne sera pénalisé que de dix secondes après la course. Cela n'engendrera aucune modification au classement final.

 

L. Hamilton remporte de son côté son cinquième succès de la saison, et le sixième en Hongrie. Il conforte son avance au championnat. Pour son 37e anniversaire, F. Alonso est ravi de marquer les 4 points de la 8e place, devant C. Sainz et le Français Romain Grosjean.

 

Les pilotes vont pouvoir partir en vacances quelques semaines durant la trêve estivale, les monoplaces seront bien rangées, et le petit monde de la Formule 1 se retrouvera le 26 août pour le Grand Prix de Belgique. Et la réaction de Pierre Gasly à son arrivée pour le plaisir.

 

 

CLASSEMENT COURSE: L. Hamilton (Mercedes) - S. Vettel (Ferrari) - K. Räikkönen (Ferrari) - D. Ricciardo (Red Bull) - V. Bottas (Mercedes) - P. Gasly (Toro Rosso) - K. Magnussen (Haas) - F. Alonso (McLaren) - C. Sainz (Renault) - R. Grosjean (Haas)

 

CLASSEMENT PILOTES: L. Hamilton (213) - S. Vettel (189) - K. Räikkönen (146)

CLASSEMENT CONSTRUCTEURS: Mercedes (345) - Ferrari (335) - Red Bull (223)

 

TOP: D. Ricciardo

FLOP: V. Bottas

BONUS: Revivez l'édition 2001 de ce Grand Prix de Hongrie, remporté par Michael Schumacher.

 

 

Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now