AUTRICHE - VERSTAPPEN SE RÉVEILLE

01/07/2018

Le jeune Max Verstappen a remporté un Grand Prix d'Autriche très animé devant les deux Ferrari de Kimi Räikkönen et Sebastian Vettel. Coup dur en revanche pour Mercedes, victime d'un double abandon.

 

Souvent critiqué, Max Verstappen a pu enfin profiter des difficultés de ses adversaires et revenir à son statut d'outsider avec cette victoire - Steven Tee / LAT Images

 

Le terrain de jeu des Red Bull en Autriche s'appelle Spielberg. Comprenez "jouer dans les monts". Sur ce circuit de retour au calendrier depuis trois ans, ce sont bien les Mercedes qui ont commencé à s'amuser en qualifications. 5e pole position de sa carrière pour Valtteri Bottas, et deuxième consécutive sur ce circuit. Il est juste devant Lewis Hamilton, leader du championnat.

 

S. Vettel, qualifié 3e, est contraint de reculer de trois places sur la grille, ayant gêné une Renault en piste le samedi. Il démarre donc 6e, permettant à Romain Grosjean de se hisser à la cinquième place: inattendu, même pour le Franco-Suisse de l'écurie Haas. Kimi Räikkönen remonte donc à la 3e position, rejoint par la Red Bull de Max Verstappen.

 

Erreur stratégique chez Mercedes

 

Les 71 tours de ce Grand Prix d'Autriche ont été haletants, il faut le dire. D'abord pour les fans de M. Verstappen, habillés d'orange et tous réunis dans une grande tribune. Alors que K. Räikkönen avait attaqué, dès le départ, mais sans réussiten les Mercedes, la Red Bull a filé devant la Ferrari. Petite touchette roue contre roue au passage. M. Verstappen prend la 3e place.

 

S. Vettel a loupé son départ, alors que L. Hamilton a pris le meilleur sur V. Bottas. Quelques tours passent et le douzième est fatal pour la Renault de Nico Hülkenberg: perte de puissance, le moteur lâche, la monoplace jaune s'est retiré dans un panache de fumée. Puis choc dans le clan Mercedes : V. Bottas abandonne à son tour, problème de boîte de vitesse. La virtual safety car est déclenchée le temps de dégager sa voiture échouée.

 

Nico Hülkenberg casse le moteur de sa Renault et renonce quelques mètres plus loin - Glenn Dunbar

 

Les Red Bull et les Ferrari en profitent pour changer leurs gommes. Mais pas L. Hamilton. Si le tableau des écarts entre les pilotes fonctionne bien, le constat est dur pour l'Anglais: M. Verstappen a réduit l'écart avec son arrêt et les stratèges de Mercedes ont fait de mauvais calculs durant les quelques kilomètres sous VSC. L. Hamilton doit retrouver 8 secondes pour garder la tête. Mission impossible. Au tiers de la course, il s'arrête et laisse la première place à M. Verstappen.

 

Ricciardo abandonne au tour 54

 

Daniel Ricciardo, qui fêtait son anniversaire ce dimanche, rejoint son coéquipier et prend la deuxième place. Les deux Red Bull se baladent à domicile. Derrière, les Haas sont dans la place. Plus loin, on retrouve la Sauber de Charles Leclerc 14e, qui a dépassé la Williams de Lance Stroll au 28e tour. Pour l'Espagnol Carlos Sainz, c'est une perte de temps au box à la mi-course qui laisse Renault sans point ce dimanche.

 

L'usure des pneus a fait son apparition au 37e tour, lorsque l'on a vu les pneus arrière de la Red Bull de D. Ricciardo. K. Räikkönen saisit l'opportunité et prend la deuxième place, imité par S. Vettel qui dépasse L. Hamilton. Les deux Ferrari grimpent donc sur le podium, toujours derrière M. Verstappen, tranquille avec ses gommes, avec plus de 7 secondes d'avance.

 

"Cela ne ressemble pas à un cadeau d'anniversaire. Le blistering sur le pneu arrière-gauche de Ricciardo pourrait être un souci" - Compte Twitter Formula 1

 

Quelques batailles ont lieu entre les Haas et les Force India, en forme durant cette course, comme avec Kevin Magnussen et Esteban Ocon au 48e tour pour le gain de la 7e place. L. Hamilton, en difficulté lui aussi avec ses gommes, doit passer une seconde fois au stand. Il perd la 4e place, mais la récupère très vite suite à l'abandon surprise de D. Ricciardo au moment de boucler le 54e tour. Une boîte de vitesse récalcitrante aussi pour l'Australien.

 

Lewis s'en va, Max s'envole

 

Une dizaine de tours plus tard, la poisse repasse dans le clan Mercedes. Après le retrait de V. Bottas et l'erreur stratégique sous VSC, L. Hamilton est contraint de garer sa voiture sur le bas-côté. Cette fois, c'est le moteur qui a rendu l'âme. Zéro pointé pour l'écurie allemande.

 

 

Côté pneus, tout va bien pour les trois premiers: M. Verstappen mène devant K. Räikkönen et S. Vettel, revenu au contact après un début de course compliqué. Les trois seront les seuls pilotes à terminer la course dans le même tour.

 

Grâce aux abandons, McLaren et Sauber se sont battus pour les places d'honneur. D'abord Fernando Alonso, parti des stands, a pris la 9e place de C. Leclerc. Mais c'est bien Sauber qui a déployé la plus propre des stratégies ce week-end.

 

Marcus Ericsson, rarement 10e, et avec des pneus frais, prend la 9e position de C. Leclerc pour revenir sur le double champion du monde. N'y parvenant pas, il a laissé, juste avant l'arrivée, reprendre sa position initiale à son coéquipier Monégasque. Du beau jeu pour l'écurie suisse qui inscrit tout de même trois points en Autriche.

 

M. Verstappen remporte son premier Grand Prix de la saison - et le 4e de sa carrière - là où on ne l'attendait vraiment pas. Bonne opération pour S. Vettel qui reprend la tête du championnat pilotes pour un petit point devant L. Hamilton. Et encore meilleure opération pour Hass qui inscrit 22 points avec la 4e place de Romain Grosjean et la 5e de K. Magnussen.

 

S. Vettel doit faire attention. La prochaine manche va se jouer en territoire hostile, dans une semaine, à Silverstone. Les quatre dernières éditions de ce Grand Prix mythique ont été remportées par L. Hamilton.

 

CLASSEMENT COURSE: M. Verstappen (Red Bull) - K. Räikkönen (Ferrari) - S. Vettel (Ferrari) - R. Grosjean (Haas) -K. Magnussen (Haas) - E. Ocon (Force India) - S. Pérez (Force India) - F. Alonso (McLaren) - C. Leclerc (Sauber) - M. Ericsson (Sauber)

 

CLASSEMENT PILOTES: S. Vettel (146) - L. Hamilton (145) - K. Räikkönen (101)

CLASSEMENT CONSTRUCTEURS: Ferrari (247) - Mercedes (237) - Red Bull (189)

 

TOP: Haas

FLOP: V. Bottas

BONUS: le Grand Prix d'Autriche 1998 complet et en anglais, remporté par Mika Häkkinen

 

 

Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now