FRANCE - HAMILTON PREND L'AVANCE

24/06/2018

Le retour du Grand Prix de France a été marqué par la victoire de Lewis Hamilton et par l'élimination des Français Pierre Gasly et Esteban Ocon dès le premier tour.

 

En 2007, Lewis Hamilton partageait déjà le podium avec Kimi Räikkönen. L'Anglais était 3e, le Finlandais 1er, vainqueur avec Ferrari -  Zak Mauger / LAT Images

 

Les Français passionnés l'attendaient depuis dix ans. La Formule 1 n'avait pas fait vrombir ses moteurs dans l'Hexagone depuis 2008 et le Grand Prix de Magny-Cours. Une course remportée par un certain Felipe Massa, sur Ferrari.

 

Sebastian Vettel, digne successeur, était très attendu ce week-end au Castellet (Var). Il menait seulement d'un point l'autre quadruple champion du monde, Lewis Hamilton, au classement pilotes. Mais l'Allemand n'a pas su décrocher la pole position samedi. Son rival a empoché la 75e de sa carrière.

 

Une première ligne 100% Mercedes pour ce Grand Prix sur le Paul-Ricard. La firme leader du championnat constructeurs a prévu de performer avec des versions évoluées des composants moteur. Les Red Bull et Kimi Räikkönen décrochent les meilleurs chronos suivants.

 

Derrière, la France est bien représentée. La Renault de Carlos Sainz est classée 7e en qualifications, suivi par la Sauber du Monégasque Charles Leclerc - attirant déjà les regards de Ferrari qui l'avait formé dans son académie. Romain Grosjean complète le top 10, et n'a pu effectué de temps en Q3, à cause d'une sortie de route. La Force India d'Esteban Ocon part de la 11e place.

 

 

1er tour terrible pour les Français

 

Soleil sur ce circuit historique, resurfacé, et repensé pour les monoplaces d'aujourd'hui. Le double droite du Beausset, la courbe du Garlaban : les noms mythiques des virages ont été conservés. Une nouvelle chicane coupe en deux la ligne droite du Mistral, cette célèbre partie du Paul-Ricard qui est une des plus longues lignes droites d'Europe, avec ses 1,8 km.

 

Il ne fallait pas attendre trois virages pour voir les pilotes s'affronter avec férocité, alors que des risques de pluie se présentaient. Les Mercedes prennent un départ moyen, S. Vettel est le meilleur mais ne peut les dépasser. Il touche celle de V. Bottas et laisse s'éloigner L. Hamilton. Les deux échoués, respectivement pour un aileron endommagé et une crevaison, doivent retourner au stand.

 

Catastrophe du côté des Français. Romain Grosjean a mis un coup de volant qui a inquiété E. Ocon. Cet écart de la Haas a pour conséquence une Force India qui bloque l'arrivée de la Toro Rosso de Pierre Gasly. Accrochage et malheureux double abandon pour les deux Français qui rêvaient de faire un beau résultat ici. Safety car déployée. Restart au 6e tour.

 

 

Hamilton enchaîne les meilleurs tours

 

C. Sainz est le plus heureux de tous: il est 3e, jusqu'à ce que Daniel Ricciardo le dépasse au 9e passage. L'autre Red Bull, celle de M. Verstappen, est 2e mais ne parvient pas à revenir sur L. Hamilton. L'Anglais peut être rassuré: S. Vettel doit rattraper le peloton et écope d'une pénalité de cinq secondes pour son contact avec V. Bottas au premier tour.

 

Le ciel est couvert au loin, mais la pluie n'apparaît pas au quart de la course. V. Bottas remonte moins facilement que la Ferrari de S. Vettel déjà dans le top 10. Le fond plat de la Mercedes est abîmé, mais le Finlandais reste en piste. Son compatriote K. Räikkönen prend le meilleur chrono au 17e tour.

 

Mais c'est L. Hamilton qui met tout le monde d'accord. Il passe quasiment une dizaine de tours à améliorer à chaque passage le temps de référence du Paul-Ricard. Le classement s'établit ainsi à la mi-course: L. Hamilton, M. Verstappen, D. Ricciardo, K. Räikkönen, S. Vettel, C. Sainz, et K. Magnussen. Sergio Pérez se retire peu après sur problème moteur, alors que les arrêts au puits vont s'enchaîner.

 

C'est la fin de la course pour Sergio Pérez. Il est rentré au stand et se retire de la course,

la voiture victime d'un problème technique - Compte Twitter de Sahara Force India

 

D'abord M. Verstappen, puis C. Sainz, D. Ricciardo, et enfin Hamilton au 32e tour changent leurs gommes. K. Räikkönen prend la tête de la course pendant quelques kilomètres alors que R. Grosjean écope lui aussi d'une pénalité pour son comportement juste après le départ. Il se retrouve en fond de grille, non loin des Williams.

 

Hamilton succède à Coulthard

 

S. Vettel, alors 4e, retourne au stand pour appliquer la pénalité de cinq secondes. Il en profite pour chausser de nouveaux pneus. Mais cela ne sera pas suffisant pour rattraper la tête de la course, il doit même laisser passer son coéquipier et terminera 5e. L'arrêt de V. Bottas s'est lui mal passé : le crique à l'arrière de la monoplace n'a pas bien tenu et le Finlandais a perdu de précieuses secondes.

 

Fin de course, aucune goutte sur l'asphalte varois, et suspense de courte durée pour D. Ricciardo 3e et C. Sainz 6e. L'Australien de Red Bull ne peut pas résister - la faute au retardataire Lance Stroll - à K. Räikkönen. La Ferrari chipe la troisième marche du podium à 7 tours de la fin, alors que l'Espagnol de Renault est en perte de puissance et laisse passer K. Magnussen et V. Bottas au 50e tour. A noter que L. Stroll explose complètement un pneu au même moment et provoque une fin de course sous virtual safety car.

 

Lewis Hamilton s'est imposé sur 26 circuits différents, un record - Manuel Goria / Sutton Images

 

Lewis Hamilton succède à David Coulthard : il était le dernier Anglais à avoir gagner un Grand Prix en France, en 2000, sur une McLaren-Mercedes. Cela fait donc de L. Hamilton le premier vainqueur Anglais du siècle dans notre pays. M. Verstappen et K. Räikkönen l'entourent sur le podium.

 

Drôle de coïncidence: les combinaisons des pilotes forment le drapeau tricolore. Ce qui est sûr, c'est que le Grand Prix d'Autriche, qui aura lieu dès dimanche prochain, a été remporté pour la dernière fois par un Français en 1986. C'était Alain Prost. Ça date. Et ça le restera sûrement.

 

CLASSEMENT COURSE: L. Hamilton (Mercedes) - M. Verstappen (Red Bull) - K. Räikkönen (Ferrari) - D. Ricciardo (Red Bull) - S. Vettel (Ferrari) - K. Magnussen (Haas) - V. Bottas (Mercedes) - C. Sainz (Renault) - N. Hülkenberg - C. Leclerc (Sauber)

 

CLASSEMENT PILOTES: L. Hamilton (145) - S. Vettel (131) - D. Ricciardo (96)

CLASSEMENT CONSTRUCTEURS: Mercedes (237) - Ferrari (214) - Red Bull (164)

 

TOP: K. Magnussen

FLOP: Williams

BONUS: De grandes et belles batailles, c'est le souvenir que l'on a de la F1 au Castellet.

 

Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now