MONACO - RICCIARDO PULVERISE LE ROCHER

27/05/2018

Il était invincible. Daniel Ricciardo a remporté la 7e victoire de sa carrière à bord de la Red Bull. Sebastian Vettel et Lewis Hamilton ont complété le podium.

 

C'est la première fois que Daniel Ricciardo remporte un Grand Prix en partant de la pole position - Glenn Dunbar / LAT Images

 

On ne parlait que des Red Bull à Monaco ce samedi. L'Australien Daniel Ricciardo a clairement dominé les séances d'essais libres et les qualifications. Il a décroché la pole avec un record dantesque en Q3 : 1'10''810, le seul à descendre sous les 71 secondes. Räikkönnen avait fait la pole 2017, lui, en 1'12''178.

 

Son coéquipier néerlandais Max Verstappen, qui était aussi performant, peut regretter d'avoir crashé sa monoplace en EL3 samedi matin. Impossible pour les mécaniciens de remettre en piste la Red Bull. Il doit prendre la 20e et dernière position.

 

  

Ferrari et Mercedes se partagent les places derrière, avec Sebastian Vettel devant Lewis Hamilton, Kimi Räikkönen 4e et Valtteri Bottas 5e. Les Force India d'Esteban Ocon et Sergio Pérez se placent 6e et 9e, le pilote Toro Rosso Pierre Gasly 10e.

 

Verstappen remonte, Ricciardo maîtrise

 

Les 78 tours de l'épreuve monégasque vont être très longs. Le départ se déroule sans problème, seulement un cône enlevé rapidement dérangeait la trajectoire des bolides. Charles Leclerc, sur ses terres et 15e au départ, ne se précipite pas et gère sa première participation en Grand Prix ici. Il ne peut rien faire contre la remontée de M. Verstappen, qui prendra 8 places en 18 tours.

 

Serguey Sirotkin doit passer plusieurs fois avec sa Williams dans les stands: son équipe n'aurait pas fixé dans les temps les roues avant le départ et le pilote écope d'un stop and go de 10 secondes. Pas mieux pour son coéquipier Lance Stroll, qui a crevé à l'avant-gauche après un léger contact avec la Sauber de C. Leclerc. 

 

Pas de chance pour les Williams: Serguey Sirotkin doit passer plusieurs fois aux stands et Lance Stroll crève. Ils terminent respectivement 16e et 17e - Andrew Hone / LAT Images

 

Devant, rien ne se passe, bien que D. Ricciardo prenne de l'avance. Passage aux stands pour les cinq premiers, et le classement ne change pas. Mais le leader de la course signale une perte de puissance au 28e tour. Il voit l'Allemand de Ferrari se rapprocher rapidement. Le quadruple champion du monde n'arrivera cependant pas à être suffisamment proche pour tenter un dépassement, difficile à entreprendre sur le tracé urbain et étroit de Monaco. Puis L. Hamilton se plaint du graining, et S. Vettel de soucis avec son tableau de bord.

 

Leclerc percute Hartley et abandonne

 

Les écarts commencent seulement à s'affiner après la mi-course, les trois leaders se tenant dans la même image. Derrière, P. Gasly menace la McLaren de Fernando Alonso, solide 7e. Le parcours de l'Espagnol s'arrête net quelques kilomètres plus tard au 53e passage: sa boîte de vitesses a rendu l'âme. C'est le premier abandon de l'année pour le double champion du monde 2005-2006.

 

Les Renault s'entendent: Carlos Sainz, alors moins rapide que son acolyte Nico Hülkenberg, laisse passer l'Allemand, alors que M. Verstappen observe ce changement de position. Il en profite au 58e tour et prend la 9e place, position qu'il tiendra jusqu'à l'arrivée.

 

La Sauber de C. Leclerc, elle, ne tiendra pas jusqu'au drapeau à damier. Le Monégasque n'a plus de frein et fonce dans l'aileron arrière de la Toro Rosso de Brendon Hartley au 71e tour. Les deux rookies doivent abandonner, bien que le second ait tenté de ramener sa voiture au garage avec l'aileron relié à quelques morceaux de carbone.

 

 

Ricciardo et le champagne avec le prince

 

La voiture de sécurité virtuelle est déployée pour dégager les débris de cet incident. Stoffel Vandoorne en profite pour chausser de nouveaux pneus pour boucler la course. Il confortera sa 14e place.

 

Aucun suspens, D. Ricciardo franchit en premier la ligne d'arrivée après 1h40 de couse et donne sa 2e victoire de la saison à l'écurie Red Bull. Il partage le champagne avec le prince Albert II de Monaco. S. Vettel et L. Hamilton suivent sur le podium, l'Anglais conservant la tête du championnat.

 

Ils laissent derrière eux K. Räikkönen et V. Bottas. Les Français marquent aussi de beaux points avec E. Ocon 6e, P. Gasly 7e et les 5 points des Renault qui prennent la 4e place du classement constructeurs.

 

 

Pour arriver jusqu'en France le 24 juin, la F1 fera un détour extra-européen dans deux semaines à l'occasion du Grand Prix du Canada. Et notez bien l'horaire: départ le 10 juin à 20h10 !

 

CLASSEMENT COURSE: D. Ricciardo (Red Bull) - S. Vettel (Ferrari) - L. Hamilton (Mercedes) - K. Räikkönen (Ferrari) - V. Bottas (Mercedes) - E. Ocon (Force India) - P. Gasly (Toro Rosso) - N. Hülkenberg (Renault) - M. Verstappen (Red Bull) - C. Sainz (Renault)

 

CLASSEMENT PILOTES: L. Hamilton (110) - S. Vettel (96) - D. Ricciardo (72)

CLASSEMENT CONSTRUCTEURS: Mercedes (178) - Ferrari (156) - Red Bull (107)

 

TOP: D. Ricciardo

FLOP: C. Leclerc

BONUS: C'était quand même la 76e édition du Grand Prix de Monaco, de quoi s'intéresser à l'histoire de cette course mythique.

 

 

Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now