AUSTRALIE - VETTEL RAVIT LES TIFOSI

25/03/2018

Le pilote Ferrari a remporté à Melbourne le premier Grand Prix de la saison 2018 de Formule 1 devant Lewis Hamilton. Grande déception du côté de Haas qui ne peut en vouloir qu'à la fixation des roues de ses deux monoplaces.

 

Parti troisième, Sebastian Vettel a permis d'arrondir les chiffres : 100e podium pour l'Allemand et 230e victoire pour Ferrari - Compte Instragam scuderiaferrari

 

"La voiture était bonne en qualifications." Le Norvégien Kevin Magnussen a réussi l'exploit en décrochant le cinquième meilleur chrono sur la grille samedi, se plaçant juste devant son coéquipier le Français Romain Grosjean. Devant, Lewis Hamilton a décroché une 7e pole position sur le tracé de l'Albert Park, collant plus de sixièmes aux Ferrari de Kimi Räikkönen et Sebastian Vettel. Le Néerlandais Max Verstappen a quant à lui obtenu la 4e place pour la course de dimanche.

 

Nico Hülkenberg, Daniel Ricciardo, Carlos Sainz et Fernando Alonso ont complété ce top 10. Le plus malchanceux fut Valtteri Bottas, avec sa Flèche d'argent n°77. Il a perdu le contrôle dans le virage n°2, détruisant son aileron arrière et décrochant les deux roues côtés droit. L'accident a mis fin à la Q3. Le Finlandais a écopé de 5 places de pénalité pour changement de boîte de vitesses. Il a rétrogradé en 15e position.

 

Max Verstappen à l'attaque

 

Une piste à 38°C, trois zones DRS et des feux repositionnés à cause du halo: c'était le programme du Grand Prix d'Australie, une course connue pour sa forte consommation en essence. Fort, c'est K. Magnussen qui l'a été dès le départ en prenant le meilleur sur M. Verstappen. Pour les autres pilotes, pas de problème: Hamilton reste devant les Ferrari, et seule la Toro Rosso de Brendon Hartley doit passer au box chausser de nouvelles gommes après une crevaison.

 

Premier fait majeur: l'abandon pour sa première course de Serguey Sirotkin, le pilote russe de Williams, dont la pédale de frein est restée bloquée. Dans le même temps, Marcus Ericsson et sa Sauber se sont retirés, problème de direction assistée. Plus de chances pour M. Verstappen qui est parti en tête-à-queue au tour 10 après avoir pourchassé K. Magnussen. Cette action l'a fait perdre des chances de terminer dans le top 5: il se retrouve 8e.

 

Max Verstappen a été trop gourmand et a perdu le contrôle de sa RB14 à la sortie du virage n°1: il se retrouve en 8e position- Sutton Images / Lat images

 

Les tours passent et c'est l'abandon pour Pierre Gasly, en panne de MGU-H. Au 18e tour, K. Räikkönen opte pour un arrêt au stand anticipé, espérant pouvoir dépasser Lewis Hamilton après quelques passages. L'Anglais l'imitera le tour suivant.

 

"Ça pique, c'est sûr!", Romain Grosjean

 

La stratégie du Finlandais aurait peut-être été payante si un cataclysme américain n'était pas arrivé à Melbourne. Alors que R. Grosjean, et sa Haas, s'apprête à rentrer au box au tour 24, son coéquipier K. Magnussen roule au ralenti. Il signale un problème moteur. Mais l'agitation des mécaniciens sème le doute. La confirmation tombe après la même immobilisation pour le Français: une roue a tout simplement été mal serrée sur les deux bolides de l'équipe.

 

"Ça pique, c'est sûr!" a immédiatement réagi le pilote français aux micros des journalistes. Ce problème a causé l'abandon des deux pilotes, alors 5e et 6e. La direction de course réclame 5 000 $ de pénalité pour ces deux unsafe release , retour en piste dangereux après un arrêt aux stands.

 

Immédiatement après son abandon, le pilote français Romain Grosjean a compris la désillusion de son team et a consolé ses mécaniciens - Compte Instragam F1.Madness

 

Pendant ce temps, la voiture de sécurité virtuelle a été deployée, puis la safety car, pour dégager en toute sécurité la monoplace du Français. Par ce concours de circonstances, Sebastian Vettel, alors 3e, a pu s'octroyer en toute facilité la tête de la course après son arrêt, alors que les pilotes tournaient au ralenti. Lewis Hamilton n'a pas compris: l'Allemand était bien devant lui au restart peu après la mi-course.

 

Le cheval est plus rapide que la flèche

 

Les deux quadruples champions du monde ont tout simplement enchaîné les records du tour et les meilleurs temps des 3 secteurs durant tout le reste de la course. Derrière, D. Ricciardo et M. Verstappen à bord de leur Red Bull ont tenté de se rapprocher respectivement de K. Räikkönen et F. Alonso, en vain. L'Espagnol, vainqueur ici en 2006, performe au volant de sa McLaren orange moteur Renault et s'octroie une très belle 5e place.

 

Dix tours avant le drapeau a damier, Lewis Hamilton prévient son équipe qu'il va accélérer, et déclenche le mode attaque sur son volant. Mais il fait rapidement une erreur après un changement de répartition de freins qui l'a fait perdre de précieuses secondes sur l'Allemand. Le cheval cabré de Ferrari est bien le plus rapide: S. Vettel termine sa course sereinement avec cinq secondes d'avance, K. Räikkönen passe lui la ligne troisième avec seulement 1'3'' de retard sur l'Anglais de Mercedes. D. Ricciardo prend la quatrième position.


Malgré les déboires, son coéquipier M. Verstappen termine 6e. Le classement est complété par N. Hülkenberg, V. Bottas, Stoffel Vandoorne, et C. Sainz qui s'est plaint de nausées en fin de course. L'Espagnol réussit tout de même a emporté le point de la dixième place. Les Force India, fantomatiques, terminent elles hors les points, juste devant Charles Leclerc et sa 13e place pour sa première pige avec Sauber.

 

Comme l'année dernière, Sebastian Vettel a remporté le premier GP de la saison. En 2017, il était aussi le premier à franchir la ligne d'arrivée de la course à Bahrein. Réitérera-t-il la performance ? Rendez-vous dans deux semaines sur le sable du circuit international de Sakhir pour le savoir.

 

 

CLASSEMENT COURSE: S. Vettel (Ferrari) - L. Hamilton (Mercedes) - K. Räikkönen (Ferrari) - D. Ricciardo (Red Bull) - F. Alonso (McLaren) - M. Verstappen (Red Bull) - N. Hülkenberg (Renault) - V. Bottas (Mercedes) - S. Vandoorne (McLaren) - C. Sainz (Renault)

 

CLASSEMENT PILOTES: S. Vettel (25) - L. Hamilton (18) - K. Räikkönen (15)

CLASSEMENT CONSTRUCTEURS: Ferrari (40) - Mercedes (22) - Red Bull (20)

 

TOP: Sebastian Vettel

FLOP: Haas

BONUS: les meilleurs moments de ce 977e Grand Prix de F1

 

 

Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now