Abou Dhabi - Mercedes met à plat Ferrari

27/11/2017

C'est le quatrième et dernier doublé Mercedes de la saison. Valtteri Bottas et Lewis Hamilton ont terminé le Grand Prix des Émirats Arabes Unis devant Sebastien Vettel et Kimi Räikkonen, largement devancés. L'écurie Renault dépasse Toro Rosso et finit 6e au classement constructeur.

 

La dernière pole pour V. Bottas

 

Pour un seul dixième, le Finlandais s'est octroyé pour la troisième fois de la saison une pole position devant son coéquipier champion du monde. Derrière, S. Vettel, Daniel Ricciardo et K. Räikkonen n'ont pu faire mieux.

 

Nico Hülkenberg a emmené sa Renault jusqu'à la septième place, devant les Force India et la Williams de Felipe Massa. Le Brésilien prend sa retraite le lendemain, après un 269e Grand Prix dans sa carrière, ce qui fait de lui le sixième pilote le plus capé de l'histoire de la Formule 1.

 

Départ tranquille, question de gestion

 

On le rappelle, le GP d'Abou Dhabi débute sous un après-midi chaud et se termine avec la fraîcheur du début de soirée. Les pilotes doivent donc tous s'adapter et affiner leur pilotage. C'est ce que rectifiera d'entrée de jeu Kevin Magnussen, qui a une nouvelle fois fait peur à ses pairs, en perdant le contrôle de sa voiture suite à un retour kamikaze sur la piste. Pas de dégât.

 

Pour le reste, le départ s'est bien passé, et aucun depassement n'a été remarqué. C'est seulement au tour 3 qu'on relèvera la manoeuvre de N. Hulkenberg, jugé illicite, lors de son dépassement du Mexicain Sergio Pérez. Il écope de cinq secondes de pénalité: il s'immobilisera d'autant au stand pour l'appliquer au tour 17.

 

Romain Grosjean est offensif en ce début de course, à l'attaque de Lance Stroll au 9e tour. Après deux tentatives manquées, il en viendra à bout deux boucles plus tard, sans le toucher. Une belle manoeuvre (VIDEO).

 

Ricciardo crève et abandonne

 

Premiers arrêts au stand, d'abord pour le Canadien, ensuite  pour Stoffel Vandoorne, qui joue hors top 10 ce dimanche. Devant, la tête de course n'est pas disputée, V. Bottas n'ayant qu'à gérer son pilotage. Seulement à noter, au 16e tour, une petite perte de contrôle à l'arrière du groupe, de la Toro Rosso de Pierre Gasly, sans gravité.

 

Trois passages plus tard, c'est D. Ricciardo, alors sur un bon rythme, qui chausse de nouvelles gommes. Après une crevaison due à un contact avec le rail, l'Australien a finalement renoncé suite aàun problème hydraulique. C'est le 6e et dernier abandon de la saison pour la Red Bull.

 

Romain Grosjean poursuit ses batailles, dont celle face à N. Hülkenberg, dont il n'a fait qu'une bouchée, passant 11e. Il était parti de la seizième place. Malheureusement, la Haas n'arrivera pas à empocher des points supplémentaires, qui auraient pu lui permettre de dépasser Toro Rosso au championnat constructeurs.

 

Ferrari effacée, Mercedes étoilée

 

On parle peu des leaders. V. Bottas est premier, L. Hamilton tente de revenir sur lui en fin de course, en vain, et les Ferrari traînent, à plus de vingt secondes derrière. C'est assez stable. Les Force India font le job aux 7e et 8e places. Au 5e rang, on retrouve Fernando Alonso, 9e, qui demande à la radio comment faire entrer l'autre McLaren dans les points.

 

Mais ça ne se fera pas. Même l'abandon de Carlos Sainz - alors qu'il jouait les points - du à une roue avant-gauche non-fixée au tour 31 ne bénéficiera pas au Belge. P. Gasly commet, lui, une deuxième erreur de contrôle de son bolide, et parvient malgré tout à rallier l'arrivée. F. Massa termine lui sa carrière en inscrivant un dernier point, celui de la dixième place, et offre après le drapeau à damier un joli concours de donuts avec les pilotes Mercedes (VIDEO).

 

Une course peu animée pour clôturer une saison disputée entre S. Vettel et L. Hamilton, second de cette dernière épreuve. V. Bottas remporte ici la troisième course de sa carrière, chacune au volant de la Mercedes.

 

Derrière les pilotes qui grimpent sur le podium, on retrouve 4e K. Raikkonen - dont il reste une année chez les Rouges. 5e M. Verstappen, qui a prolongé pour 3 ans avec l'écurie au taureau ailé. 6e la Renault de N. Hulkenberg, qui accueillera probablement Robert Kubuca dès 2018. 7e S. Pérez et 8e Esteban Ocon, qui devraient rester coéquipiers. Et 9e F. Alonso, qui peut dire au revoir à l'association entre son écurie et le moteur Honda, qui équipera les Toro Rosso.

 

Pour plus de détails, puis un bilan de la saison, on se retrouvera dans un dernier article en décembre. En attendant, la troisième saison de Formule E débute dès le week-end prochain, avec deux courses, samedi et dimanche, à Hong-Kong. La Formule 1 reprendra, elle, le 25 mars 2018 en Australie.

 

Merci pour votre lecture et votre fidélité. A bientôt sur F1Talk !

 

TOP: Nico Hulkenberg

FLOP: Daniel Ricciardo

HISTOIRE: Qui est cet ex-nouveau pilote Robert Kubica, qui occupera un baquet Renault l'année prochaine? Bref aperçu ici.

 

Crédit photo: fr.motorsport.com/LAT IMAGES

 

 

Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now