Sao Paulo - Vettel gagne, Massa sort le drapeau

12/11/2017

Sebastian Vettel a remporté ce Grand Prix à Interlagos, sans être inquiété par les Mercedes, qui terminent seconde et quatrième. C'était aussi le dernier Grand Prix de Felipe Massa sur ses terres brésiliennes, avant qu'il ne se retire après l'épreuve émiratie dans deux semaines.

 

Crash en Q1 pour Hamilton

 

C'est LE fait de ces qualifications. Alors qu'il entamait samedi son premier tour en Q1, Lewis Hamilton a tout simplement perdu le contrôle de sa Mercedes, avant de percuter le mur. Coup dur pour le champion du monde qui démarrait de la voie des stands ce dimanche car trop de pièces étaient à changer sur la monoplace.

 

Son coéquipier Valtteri Bottas en a profité pour inscrire la 3e pole position de sa carrière, devant S. Vettel et Kimi Räikkönen. Daniel Ricciardo, qualifié 5e, écope de dix places de pénalité pour un changement moteur. D'autres pilotes subissent des sanctions: Marcus Ericsson, ou encore Pierre Gasly, le jeune pilote de Toro Rosso, qui prend la 19e place.

 

Côté paddock, le retour de Robert Kubica au volant d'une Williams a été annoncé pour 2018 au côté de Lance Stroll. Il prendra la place de F. Massa, qualifié 9e pour sa dernière prestation devant les fans paulistes.

 

Ocon, Vandoorne et Magnussen dehors

 

S. Vettel prend un très bon départ et dépasse le poleman V. Bottas. D. Ricciardo, Stoffel Vandoorne et Kevin Magnussen sont eux pris dans un même accrochage (VIDEO). Les deux derniers ont dû renoncer, l'Australien s'en sortant avec plus de chances, n'ayant qu'à changer ses gommes. Plus loin, c'est Romain Grosjean qui perd le contrôle de sa Haas à cause du survirage et contraint à l'abandon Esteban Ocon qu'il a emmené dans sa glissade (VIDEO). L'autre Français reste en piste. Déjà trois abandons.

 

Après le drapeau jaune, restart au sixième tour. Vettel gère en tête de la course devant V. Bottas alors que L. Hamilton et D. Ricciardo font le travail pour remonter au classement. P. Gasly est lui à une étonnante dixième place, une position qu'il occupera peu de temps.

 

On retrouve derrière  au tour 14 M. Verstappen 4e, F. Massa 5e et Fernando Alonso 6e. L'Espagnol participera en 2018 aux 24 Heures du Mans ainsi qu'à des épreuves de WEC. Il est dépassé au 20e passage par L. Hamilton. Les Renault, elles, se maintiennent dans le top 10. R. Grosjean écope pour sa part de dix secondes de pénalité pour sa glissade en piste: le pilote s'étonnera au tour 49 de devoir l'appliquer, son équipe ne l'ayant visiblement pas prévenu.

 

Hamilton vise le podium

 

27e tour. V. Bottas décide de s'arrêter au puits avant le leader de la course, obligeant la Ferrari à copier la stratégie du Finlandais. L'Allemand ressort un tour plus tard juste devant la Mercedes. D'autres les imitent, comme L. Stroll et K. Räikkönen.

 

L. Hamilton prend lui virtuellement la tête, jusqu'à ce qu'il s'arrête enfin au 43e tour. Pendant ce temps, de nombreux dépassements ont eu lieu, essentiellement pour ''récupérer'' des places. Carlos Sainz remonte ainsi sur la Sauber de Pascal Wehrlein au tour 37. Nico Hülkenberg en fait de même avec sa Renault dépassant P. Gasly deux tours plus tard.

 

Après son arrêt, Hamilton tente coûte que coûte de rattraper les suivants. Il est 5e, et se rapproche prudemment de M. Verstappen. Il n'en fera qu'un bouchée à l'aide du DRS au 59e tour de la course, qui en comporte 71. Le Néerlandais s'arrêtera lui trois tours plus tard, à l'agonie avec ses pneus, qu'il change afin de mieux terminer la course.

 

Vettel renoue avec la victoire

 

Dans les derniers tours, K. Räikkönen est menacé par la remontée du quadruple champion du monde anglais. En difficulté avec les gommes, les deux pilotes conserveront leurs positions, 3e et 4e, jusqu'au drapeau à damier. C'est le 91e podium de la carrière d'Iceman.

 

En toute fin de course, Lance Stroll, hors top 10, signale qu'il perd sa gomme à l'avant-gauche. En effet, ce sont des lambeaux qui se détachent, probablement à cause d'un gros blocage de roues quelques hectomètres auparavant. 

 

Sur la ligne, Sergio Pérez et sa Force India ont tenté, après une course dans l'ombre, de voler la huitième position de F. Alonso, qui était lui-même bloqué derrière F. Massa. Les places resteront finalement inchangées, la Renault de N. Hülkenberg clôturant le top 10.

 

Quelques donuts de S. Vettel - qui n'avait pas gagné depuis le GP de Hongrie - et un drapeau brésilien brandi durant le tour d'honneur de F. Massa viennent clore cet avant-dernier week-end de Formule 1. Rendez-vous à Abou Dhabi, dans deux semaines, pour la dernière épreuve de la saison 2017.

 

TOP: Sebastian Vettel

FLOP: Esteban Ocon, qui abandonne pour la première fois de sa carrière

HISTOIRE: Felipe Massa avait gagné à Interlagos pour la première fois en 2006 (VIDEO)

 

Crédit photo: fr.motorsport.com/LAT IMAGES

Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now