Mexico - Hamilton champion

30/10/2017

Lewis Hamilton décroche une quatrième couronne à l'occasion du Grand Prix de Mexique où il est arrivé neuvième. Une bataille (in)attendue dès les premiers virages a entravé la course de l'Anglais, et du défait Sebastian Vettel, qui a vu émergé l'outsider Max Verstappen, vainqueur de la course.

 

50e pole du diable rouge

 

Les séances de qualifications ont permis à S. Vettel de se placer aux avant-postes en battant largement le temps de Max Verstappen, rapide mais second. Lewis Hamilton est (seulement) troisième. Derrière suivent Valtteri Bottas, Kimi Räikkönen, les Haas et les Renault, puis la Williams de Felipe Massa.

 

Plus loin, d'autres ont été pénalisés pour divers changements moteurs. Comme Daniel Ricciardo, qui doit démarre de la seizième position, ou les deux Toro Rosso de Brendon Hartley et Pierre Gasly, respectivement 17e et 20e. Entre eux, on retrouve les McLaren.

 

Contact ... contacts !

 

Qui rêvait d'un accrochage a de quoi être déçu. Non, aucun d'entre eux n'abandonnera. M. Verstappen et S. Vettel se touchent dans le premier virage de la course, juste avant que ce dernier et L. Hamilton rentrent en contact. L'action est mieux en VIDEO. Quelques morceaux de carrosserie s'envolent, ce qui contraint les deux concourants au titre de passer au box, et de se retrouver en fond de grille. Le Néerlandais, lui, s'envole.

 

Son coéquipier a moins de chance. D. Ricciardo abandonne, le turbo de sa Red Bull a rompu dans le 6e tour. Côté top 10, le classement a évolué. V. Bottas et Esteban Ocon sont 2e et 3e, K. Räikkönen a perdu des positions, Nico Hülkenberg et Felipe Massa sont 4e et 6e.

 

Au dixième tour, Romain Grosjean bataille un peu trop avec la monoplace orange de Stoffel Vandoorne. La Haas en est endommagée, et subit une pénalité de cinq secondes pour avoir coupé un virage. Malchance pour le Français. S. Vettel tente lui de remonter, difficilement contre F. Massa, qui ne laisse que peu de place à l'Allemand pour prendre la 14e place.

 

Brendon Hartley provoque une VSC

 

Au 22e passage, M. Verstappen a tellement d'avance qu'il dé passe déjà le dernier: L. Hamilton. L'Anglais peine à remonter sur la Renault de Carlos Sainz. Son coéquipier, N. Hülkenberg, doit renonce pour problème moteur. Puis V. Bottas passe aussi L. Hamilton. Moment difficile pour le pilote Mercedes qui devrait être sacré à la fin de l'épreuve. 

 

S. Vettel poursuit lui sa progression, passant Fernando Alonso facilement pour la gain de la 8e place. Il fallait à l'Allemand atteindre le premier rang et qu'Hamilton ne marque pas pour conserver des chances de titre. Le Ferrari est à plus de quarante secondes devant la Mercedes ... mais très loin de M. Verstappen, leader incontesté du Grand Prix.

 

Peu avant la mi-course, la monoplace du jeune Brendon Hartley rend l'âme. Une petite fumée noire sort du moteur. Le pilote se gare dans l'herbe et une Virtual Safety Car est déployée: les pilotes doivent respecter une limite de vitesse et en profitent par passer dans les stands.

 

S. Vettel loin pour remonter

 

Le classement s'établit ainsi au 34e tour: M. Verstappen, V. Bottas, K. Räikkönen, E. Ocon, L. Stroll, S. Pérez, Kevin Magnussen, S. Vettel, F. Alonso, F. Massa. L. Hamilton et S. Vettel poursuivent leur remontée, et l'Anglais atteint enfin au 56e tour le top 10 en dépassant F. Massa.

 

L'ordre des pilotes changera peu. S. Vettel parvient à atteindre la quatrième place, L. Hamilton la neuvième, au prix d'une rude bataille avec la McLaren de F. Alonso. Quelques tours suivront et il deviendra alors le champion du monde 2017 de Formule 1.

 

M. Verstappen remporte pour une seconde fois cette année les 25 points de la première place. V. Bottas revient sur le podium, tout comme K. Räikkönen, les Finlandais étant un peu les invités de dernière minute des places restantes du podium. 

 

Le Français E.Ocon est 5e, a battu son coéquipier et rival S. Pérez sur ses terres, et égale sa meilleur performance en Grand Prix. Lewis Hamilton, au terme de quelques burns dans le Stadium du circuit, revient aux stands, sacré pour la 4e champion de la catégorie reine du sport automobile.

 

Il reste deux courses au championnat, le temps de briller encore. Dès le Brésil dans deux semaines.

 

TOP: L. Hamilton (malgré la 9e place)

FLOP: S. Vettel (malgré la 4e place)

HISTOIRE: Retour sur le premier titre de Lewis Hamilton, en 2008.

 

Crédit photo: fr.motorsport.com/LAT IMAGES

 

 

Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now