Singapour - Les Ferrari n'ont pas fini un tour

17/09/2017

Le double-abandon des Ferrari en début de course a permis à Lewis Hamilton de décrocher sur le circuit de la Marina Bay sa troisième victoire consécutive cette saison. Daniel Ricciardo et Valtteri Bottas ont complété le podium, au pied duquel Carlos Sainz établi le meilleur résultat de sa carrière.

 

Des qualifications plaisantes

 

En essais libres, les Ferrari n'ont pas brillé. Mais en qualifications, c'était autre chose. La Q1 a montré que les Mercedes n'étaient pas assurées de se classer en première ligne. Les 8 premiers se tenaient en moins d'une seconde. La Q3 est venue confirmer cette séance: Sebastian Vettel a pris la pole, la 49e de sa carrière, devant les Red Bull de Max Verstappen et D. Ricciardo.

 

Les Flèches d'argent n'occupent que le troisième rang, L. Hamilton devant son coéquipier. Nico Hülkenberg, Fernando Alonso et Stoffel Vandoorne prennent les places restantes, la Toro Rosso de C. Sainz fermant la marche.

 

La pluie modifie les stratégies

 

Juste avant le départ, une averse tombe sur Singapour, alors que la piste a déjà subi la pluie quelques heures avant. Le trio Hülkenberg et McLaren prennent le pari de chausser des pneus maxi pluie. Les autres démarrent en intermédiaires.

 

Il n'a fallu que quelques mètres pour qu'une collision importante survienne juste après le départ. Le superbe envol de Kimi Räikkönen a été compromis par la défense de S. Vettel qui est venu fermer la porte à M. Verstappen. Les trois pilotes se sont touchés, entraînant avec eux le malheureux F. Alonso, auteur d'un très bon départ: il était virtuellement troisième (VIDEO). Les quatre ont dû abandonner.

 

La voiture de sécurité est déployée. L'opportuniste du jour se nomme L. Hamilton, l'Anglais prenant le contrôle de la course, sans jamais l'abandonner. D. Ricciardo, les étonnants N. Hülkenberg et Sergio Pérez - qui restera chez Force India en 2018 - le suivent et attendent le restart, qui intervient au tour 5.

 

V. Bottas est plus lent que son coéquipier, ce qui permet à Jolyon Palmer de prendre le meilleur sur la Mercedes pour le gain de la 5e place. Les Toro Rosso se battent aussi pour remonter, mais l'entreprise est vaine pour Daniil Kvyat qui plonge vers les murs de protection. Nouvelle interruption de course.

 

Quelles gommes pour quelle piste?

 

Les Williams sont dans le top 10 alors qu'elles démarraient juste devant les Sauber en fond de grille. Cependant, elles perdent vite le gain des perturbations de la course à cause de leur stratégie pneus. La piste s'asséchant, les pilotes - Kevin Magnussen le premier - décident de passer, pour la plupart, à des pneus ultra-tendres. C'est alors que les records de piste tombent l'un après l'autre, L. Hamilton et D. Ricciardo se succédant. Les Williams passent au box tardivement.

 

En piste, la bataille se poursuit. Le DRS étant autorisé quand il ne pleut plus, les dépassements peuvent s'effectuer plus facilement. K. Magnussen le montre, de manière incisive au 16e tour, sur Esteban Ocon. S. Vandoorne en fait de même sur L. Stroll au 20e passage. 

 

L. Hamilton prend une grande avance, tellement qu'il croise les Sauber très lentes. L'une d'entre elles relancera la course: celle de Marcus Ericsson vient toucher le mur au tour 37. Les commissaires mettront quelques tours à dégager la monoplace bleue, ce qui permet aux pilotes de reformer le groupe et de s'engager dans la dernière partie de la course.

 

Les 30 dernières minutes

 

Le Grand Prix de Singapour a pour habitude de frôler les deux heures. Les interruptions de course nombreuses aujourd'hui obligent au compteur de tours de laisser sa place au temps réglementaire. Dommage pour N. Hülkenberg qui doit, d'abord, rafraîchir sa voiture au stand et perdre de précieuses secondes, jusqu'à ce qu'il soit contraint de renoncer à 15 minutes de la fin.

 

Le huitième à abandonner est K. Magnussen, auteur, en vain, d'une très bonne course. Un problème de MGU-K, un élément générateur/moteur impossible à réparer en course, le contraint à ramener sa Haas au box.

 

L. Hamilton termine ces deux heures de course en 58 tours. L'écurie ramène de nombreux points avec la 3e place de V. Bottas, qui leur permet de prendre une large avance du côté constructeurs sur Ferrari, qui inscrit zéro unité. Daniel Ricciardo, 2e, C. Sainz 4e - qui ira chez Renault l'année prochaine - S. Pérez 5e, J. Palmer 6e et S. Vandoorne 7e terminent la liste des opportunistes du jour.

 

Les pilotes se retrouveront dans deux semaines, toujours en Asie, mais un peu plus au Nord, pour le Grand Prix de Malaisie, dont les conditions climatiques sont parfois très changeantes.

 

TOP: L. Hamilton

FLOP: Ferrari

HISTOIRE: D'anciens spectateurs à Singapour ont déjà vu des voitures voler. Voyez plutôt. (VIDEO)

 

Crédits photo: motorsport.fr/LAT IMAGES

 

 

 

 

Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now