Barcelone - La cinquième pour Hamilton

15/05/2017

Joies et échecs ont animé le Grand Prix d'Espagne sur le circuit de Catalogne ce dimanche. Seconde victoire pour l'Anglais, devant S. Vettel et la Red Bull de D. Ricciardo. Ce ne fut, de plus, pas le jour des pilotes finlandais: tant mieux pour un jeu fan d'Iceman

 

Alonso, 7e en qualifications

 

C'est LA performance que l'on retiendra de ces séances qualificatives. F. Alonso est parvenu à hisser assez héroïquement, sur son tracé, sa McLaren Honda à la septième position. Il se retrouve juste derrière les top team, et devant un autre vétéran: F. Massa.

 

L. Hamilton a décroché la pole, suivi par S. Vettel, V. Bottas et K. Räikkönen. Les pilotes Force India sont réguliers et placent leurs bolides aux 8e et 10e position. Echec pour Renault, qui aligne ses monoplaces aux 13e et 17e positions, alors qu'une des voitures avait toujours réussi à atteindre le top 10. S. Vandoorne démarre de la dernière place après avoir reçu 10 places de pénalité pour un changement d'élément moteur.

 

Grabuge au départ (VIDEO : le départ et temps forts)

 

Très bon envol de S. Vettel sous le soleil de la Catalogne, ravissant la première place de son adversaire. Derrière, il y a eu grabuge. V. Bottas tamponne légèrement la Ferrari de K. Räikkönen qui tape la monoplace de M. Verstappen. Les deux reviennent en travers de la piste et sont contraints à l'abandon, les deux voitures étant trop endommagées pour poursuivre. F. Massa et F. Alonso se sont également tutoyés, l'Espagnol peinant à revenir sur la piste après un passage dans l'herbe. Les deux sortent du top 10.

 

Après la fin des drapeaux jaunes, la course repart et le classement se stabilise. S. Pérez et E. Ocon sont 5e et 6e, N. Hülkenberg a gagné 6 places, les deux Haas sont dans les points. Aucune pénalité est infligée par les commissaires de course aux concernés par les accrochages du premier tour. Déjà donc deux abandons en ce début de course.

 

On peut noter les tentatives de dépassement de C. Sainz sur K. Magnussen, qui ont lutté pour leurs places dans le peloton de tête. C'est au 14e tour que S. Vettel, leader de la course, décide d'effectuer son premier arrêt, chaussant les pneus tendres, qui ont une différence de deux secondes au tour avec les medium plus lents.

 

Hamilton tempère, Massa encore attaqué

 

L'Allemand est le seul des pilotes de tête à s'arrêter pendant ces premiers tours. De la place 9 à 18, les pilotes sont tous déjà passés au moins une fois au box. A noter la formidable performance de P. Wehrlein, 7e au tour 21, une place qu'il retrouvera à la ligne d'arrivée.

 

Tandis que S. Vandoorne tente de remonter quelques places, en dépassant par exemple la Renault de J. Palmer, L. Hamilton et D. Ricciardo passent au stand. L'Anglais chausse des medium, une stratégie détonnante, face à son rival de Ferrari. L'Australien assure derrière les deux leaders, et montera après la course sur la 3e marche du podium.

 

Les mediums ne sont pourtant pas une plaie pour Hamilton qui parvient à réduire l'écart spectaculairement, grappillant plus d'une seconde au tour sur S. Vettel. Pendant ce temps, la Williams de F. Massa tente de retrouver les dix premières places, mais c'était sans compter une deuxième bataille avec le Belge de McLaren qui s'est rabattu avec force sur le Brésilien. S. Vandoorne est contraint à l'abandon, ayant endommagé sa roue avant-droit.

 

Les Mercedes en demi-teinte

 

La virtual safety car déployée suite au renoncement du Belge ne permet pas à Hamilton de rattraper comme il l'aurait souhaité. Il en profite alors pour passer au stand et rechausser un set de tendres. Au tour suivant, le 37e, S. Vettel l'imite, car ces gommes ont plus de 20 tours et les chronos s'en font ressentir. En reprenant la piste, S. Vettel parvient dans un premier à temps à contenir L. Hamilton.

 

Mais dans un second temps, alors même que V. Bottas se retire sur le bas côté pour problème de moteur, son coéquipier dépasse avec facilité au 44e tour S. Vettel et file vers son 2e succès de l'année. La Ferrari ne pouvait rien faire, la Flèche d'argent était bien plus puissante sur ce coup. Dans les derniers tours, F. Alonso prend finalement sa revanche sur F. Massa en le dépassant pour le gain de la 14e place.

 

Le classement, assez inattendu, est le suivant: L. Hamilton, S. Vettel, D. Ricciardo, deux très bonnes 4e et 5e place pour S. Pérez et E. Ocon qui réalisent leurs meilleurs résultats de la saison. Derrière, N. Hülkenberg finit 6e, devant P. Wehrlein, C. Sainz, K. Magnussen et D. Kvyat.

 

Au classement pilotes, S. Vettel conserve avec 6 points d'avance la tête. Le Français E. Ocon est 8e et P. Wehrlein est 13e ex-aequo avec D. Kvyat et K. Magnussen. Dans deux semaines, les pilotes vont devoir jouer des coudes sur le tracé de Monaco, dont le résumé sera en vidéo quelques jours après le Grand Prix!

 

TOP: S. Vettel, nommé ''Driver of the Day'' par les internautes

FLOP: Assurément, les Finlandais

HISTOIRE: L'abandon de K. Räikkönen aura fait un heureux. Alors que le jeune fan Français sur la photo pleurait de l'abandon de son idole, il a pu accéder au paddock et faire une photo avec le pilote Ferrari. La F1 sait se rendre humaine parfois (VIDEO).

 

 

Crédit photo: Compte Instagram @f1

 

 

Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now