Bahreïn - Vettel, zwei !

17/04/2017

Le 3e Grand Prix de la saison 2017 sur le circuit de Sakhir a souri à S. Vettel qui a remporté son 2e succès de la saison. Les Mercedes confirment leurs performances, comme Massa et les Force India. Un début de saison prometteur, générant de plus en plus une bataille dont on attendait les premiers coups depuis quelques années.

 

Bottas et les Renault brillent en qualifications

 

Quelques millièmes ont permis à V. Bottas de battre son coéquipier et prendre la pole position pour la course du lendemain. Derrière L. Hamilton, S. Vettel et D. Ricciardo se partagent le second rang. K. Räiïkkönen et M. Verstappen complètent ce top 6.

 

Les monoplaces noir-jaune de N. Hülkenberg et J. Palmer marquent le coup à Bahreïn. En Q2, N. Hülkenberg parvient à faire le 5e chrono. Il prend la 7e position à l'issue de la Q3. Son coéquipier démarre de la 10e place. La Williams de F. Massa et la Haas de R. Grosjean s'intercalent entre les Françaises.

 

Le départ qui fait la différence

 

La piste est ultra-sèche et poussiéreuse en ce début de soirée dans l'émirat. L. Hamilton démarre du côté où l'adhérence est moindre: c'est ce qui lui coûte la seconde position dès le départ, S. Vettel prenant sa place. Les Toro Rosso échangent leurs positions: C. Sainz remonte de la 16e à la 11e place en un tour, tandis que D. Kvyat plonge de cette 11e place à la 19e. La McLaren de S. Vandoorne reste au garage et ne prend pas part à la course. 

 

8 tours passent, et les 5 premiers sont dans la même image, jusqu'aux 10 et 11e tour, où S. Vettel et M. Verstappen décident de s'arrêter. Ils auraient pu s'arrêter quelques tours après: alors que l'on dégage la Haas de Magnussen qui abandonne sur problème mécanique, collision entre L. Stroll (Williams) et C. Sainz qui sortait des stands (VIDEO). Drapeau jaune et safety car. Il semble que le Canadien n'ait pas vu son adversaire. C'est donc un quadruple abandon en quelques tours, après un problème de freins pour le Néerlandais de Red Bull qui est contraint de rentrer au box à pied

 

Alors qu'Hamilton peine à rejoindre le trio de tête, il écope au 20e tour de 5 secondes de pénalité pour conduite antisportive à l'approche de la pit-lane au moment des arrêts. Les Mercedes, ayant effectué un double arrêt, ont ralenti la rentrée de D. Ricciardo pour conserver le maximum d'écart avec l'Australien. Le triple champion du monde effectuera sa pénalité au stand 20 tours plus tard.

 

De belles passes d'armes à tous les niveaux

 

Restart au 17e tour. S. Vettel est devant V. Bottas. Ricciardo perd des places à cause de ses pneus: il se retrouve 6e. F. Alonso, C. Sainz et J. Palmer bataillent hors top 10 pour la 11 place. La Renault perd même un bout d'aileron avant au 25e tour. C'est finalement P. Wehrlein, de retour au volant de la Sauber, qui finira la course 11e, alors que son coéquipier M. Ericsson abandonne à quelques tours de la fin.

 

Seconde valse d'arrêts au box, et V. Bottas rattrape les places qu'il a perdues. F. Massa assure sa course et résiste un moment à la Ferrari de son ex-coéquipier chez les Rouges K. Raïkkönen. S. Vettel maintient son bolide en première position, et ne sera plus inquiété par ses adversaires, ayant un gap de plus de dix secondes sur ses poursuivants.

 

Les vétérans se plaignent, mais Vettel gagne

 

Pendant toute la course, K. Räikkönen, un habitué des conversations radio qui se transforment en plaintes, et F. Alonso se sont plaints de la '' conductability '' de leur bolide. La Ferrari n'est pas assez performante, la McLaren est la pire voiture qu'a conduit l'Espagnol. Cela n'empêche pas Iceman de terminer à la 4e place, une position de mieux que sa qualification. Quant au champion 2005-2006, c'est une course amer qui se finit par un problème moteur à deux tours de l'arrivée.

 

V. Bottas a laissé, stratégiquement, un boulevard à L. Hamilton pour qu'il cravache, espérant ainsi les secondes le séparant de S. Vettel. En vain. L'Allemand franchit la ligne d'arrivée après 1h33 de course, et le meilleur temps au tour. Les Ferrari sont donc séparées par les Flèches d'argent. D. Ricciardo marque les 10 points de la 5e place pour Red Bull. Beau jeu pour Massa 6e, ainsi que Force India et les 7e et 10e places de S. Pérez et E. Ocon, qui avaient démarré hors top 10. R. Grosjean finit 8e, devant N. Hülkenberg 9e.

 

S. Vettel peut être déjà vu comme un prétendant au titre cette année. C'est ultra positif pour la Formule 1 cette année. Nous sommes sûrs de voir des batailles, et ce à tous les niveaux. Dommage pour le Finlandais V. Bottas qui aurait pu inscrire sa première victoire.  Rendez-vous dans deux semaines à Sotchi pour voir qui sera le prochain poleman, et le prochain vainqueur.

 

TOP: Force India

FLOP: McLaren

HISTOIRE: Un joli podium en 2012 (VIDEO)

 

 

Crédit photo fr.motorsport.com

 

 

Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now