Bilan de saison 2016

19/12/2016

Le 67e championnat du monde de Formule 1 a consacré Nico Rosberg en novembre à l'issue du Grand Prix d'Abou Dabi. Sacré 34 ans après son père Keke Rosberg, le jeune pilote de 31 ans a décidé à la surprise générale de quitter les paddocks, souhaitant se consacrer davantage à sa famille. Qui pourrait donc lui succéder aux côtés de Lewis Hamilton? La réponse ne sera pas connue avant la fin de l'année. Temps donc pour nous de faire le point sur cette saison et de présenter les différentes paires de pilotes au volant des monoplaces en 2017.

 

Mercedes, un duo unique?

 

Certes, l'écurie a dominé l'ensemble de la saison 2016, en laissant seulement deux victoires à Red Bull. Mais pourrait-elle dominer encore une année? Le duo Hamilton-Rosberg, qui a fait les belles années des Flèches d'argent, a connu chaque année ses conflits. Il était donc probablement nécessaire de rétablir une nouvelle combinaison des pilotes. L'expérimenté Hamilton (champion 2008, 2014, 2015) pourrait prétendre à un nouveau titre. Mais qui pourrait représenter un obstacle? Pascal Wehrlein, pilote de réserve, est pressenti, même s'il existe d'autres options: Valtteri Bottas ou encore Sergio Pérez font partie des possibles recrutés par Toto Wolff.

 

Red Bull, un avenir encore plus combattif?

 

Lutter contre Mercedes depuis trois ans n'est pas tache aisée. Surtout avec le duo de départ de cette année: D. Ricciardo et D. Kvyat. Finalement, l'écurie est arrivée seconde au championnat du monde constructeurs grâce aux prouesses de M. Verstappen promu en début de saison, D. Kvyat n'établissant pas les résultats escomptés. 1 victoire chacun, ce sera la consolation obtenue dans la lutte acharnée. Peut-être que l'Australien et le Néerlandais parviendront à marquer d'une pierre blanche le retour de l'écurie au taureau ailé en 2017.

 

Ferrari, des champions caducs?

 

Le cheval cabré n'aura pas vaincu le taureau ailé cette année. Il semble que l'expérience ne fasse pas les victoires. K. Räikkönen et S. Vettel, 5 championnats remportés à eux d'eux, ont lutté davantage pour ne pas se faire devancer par des pilotes outsiders, comme Sergio Pérez ou Nico Hülkenberg. L'année 2017 marquera une longue traversée du désert après 10 années sans titre. Les tifosi auront sûrement encore à attendre.

 

Force India, à quand la victoire?

 

Sergio Pérez et Nico Hülkenberg ont poursuivi l'oeuvre de G. Fisichella et A. Sutil recrutés pour la première saison de l'écurie en 2008. Depuis, 5 podiums ont été raflés, dont 4 par le Mexicain. Le duo se délite pour 2017, conservant le meilleur des deux, et titularisant un Français qui a débuté cette année: Esteban Ocon. Encore quelques bons résultats et l'écurie qui a battu les Williams cette année saura peut-être se faire un nom aux avant-postes.

 

Williams, l'impasse

 

Un seul podium au Canada en 2016, maigre résultat pour V. Bottas et F. Massa. On a connu le duo plus performant les deux années précédentes. Le départ du vétéran brésilien du monde de la Formule 1 sera peut-être l'occasion d'un nouveau souffle pour l'écurie qui a lutté à maintes reprises pour des places en fond de top 10. Le Canadien Lance Stroll, champion 2016 en Formule 3, pilote d'essai et de développement chez Williams, a été promu pour la saison prochaine. Reste à savoir si le duo saura redresser les monoplaces blanches au niveau des outsiders.

 

McLaren, enfin la renaissance

 

6e au classement, l'écurie s'est refait une santé. Le duo J. Button-F. Alonso a bien plus performé à son niveau que celui de Ferrari au sien. Les points ont été réguliers, dominant les problèmes de fiabilité. 10e et 15e au classement pilotes, les deux champions ne seront plus ensemble en 2017. L'oeuvre de reconstruction de l'écurie appartiendra à l'Espagnol et à Stoffel Vandoorne, qui a fait sa première pige à Bahreïn, remplaçant Alonso accidenté en Australie. L'espoir belge est donc très attendu et apportera son expérience de GP2 et Super Formula.

 

Toro Rosso, la dernière des outsiders

 

Un unique podium et quelques points par-ci par-là, c'est ce qu'on retiendra de la saison des Toro Rosso. Dépassés par les Mercedes au championnat, D. Kvyat et C. Sainz n'ont pas brillé, et ce, déjà durant les séances qualificatives. Certes, les deux sont encore des novices, mais placez M. Verstappen, rookie tout autant, dans la même monoplace, et vous aurez d'autres résultats. La 7e place au classement n'est certainement pas celle attendue par les dirigeants de l'écurie pour la saison prochaine.

 

Haas, une première saison comme un coup d'éclat

 

Romain Grosjean l'a crié. La cinquième place au Grand Prix de Bahreïn résonnait alors comme une victoire pour l'écurie qui fait ses débuts en Formule 1. Cependant, les résultats de la première moitié de saison ont été meilleurs que ceux de la seconde. Son coéquipier, E. Gutiérrez, n'a marqué aucun point, mais a accumulé les onzièmes places. Haas a donc prouvé qu'elle avait les capacités à s'installer sur le plateau, pour renouveler les mêmes résultats en 2017. Le Mexicain a annoncé son départ de l'écurie alors qu'Haas a recruté à sa place K. Magnussen. Où ira-t-il? Peut-être que d'autres écuries lui feront confiance.

 

Renault, un retour prometteur

 

Il a fallu seulement attendre le quatrième Grand Prix de la saison pour que l'écurie française marque ses 6 premiers points. Deux autres points ont été inscrits plus tard dans la saison. Kevin Magnussen a été le plus performant en ramenant la quasi-totalité des points, contre 1 seul pour l'Anglais Jolyon Palmer. Le Suédois, grâce à ses performances, a été recruté chez Force India, notamment afin d'y apporter son expérience. Nico Hülkenberg, qui le remplace, en fera tout autant. Un transfert prometteur dont on espère au moins qu'il ramène le double de points pour 2017.

 

Sauber, deux points inattendus

 

Le chaotique Grand Prix du Brésil a permis à l'incroyable F. Nasr de se maintenir en piste et d'inscrire les deux points de l'écurie. M. Ericsson n'a pu en faire autant. Pourtant, c'est bien ce dernier qui dispose encore d'un contrat dans l'écurie bleue. Qui succédera donc au pilote mexicain? Pascal Wehrlein et Esteban Gutiérrez pourraient être pressentis. La dixième position au classement semble bien être la place dont l'écurie ne pourrait se défaire en 2017.

 

Manor, en fin fond de grille

 

Rio Haryanto et Pascal Wehrlein formait le duo chez Manor au début de la saison. L'Indonésien a quitté la F1 en cours de saison, remplacé par le Français Esteban Ocon dès le Grand Prix de Spa. C'est au cours de la saison que l'Allemand a marqué le seul point de l'écurie, point aussi inespéré que ceux inscrits par Sauber. Malgré tout, elle reste la dernière écurie au classement et a besoin d'autres performances gratifiantes pour se maintenir en Formule 1, avant un possible rachat. Ocon promu chez Force India, Wehrlein pressenti chez Mercedes, quel sera le duo 2017? Des rumeurs évoquent le retour de Rio Haryanto et l'arrivée du pilote de réserve qui a effectué quelques séances d'essais libres cette année, le Britannique Jordan King.

 

Voilà pour ce bilan de la saison 2016 de Formule 1. A venir cette semaine, le calendrier de la prochaine saison, qui réserve quelques modifications, mais pas de surprise.

 

 

Crédit photo: Compte Instagram de Nico Rosberg

 

Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now