Résumé du Grand Prix d'Allemagne et bilan mi-saison

08/08/2016

Avec du retard, et pour cause de vacances, nous allons revenir aujourd'hui rapidement sur le Grand Prix d'Allemagne remporté par Hamilton la semaine dernière. Puis nous ferons le point sur le championnat, entre les différentes écuries.

 

EN ALLEMAGNE, HAMILTON GAGNE, ET S’ÉLOIGNE

 

L'Allemagne est de retour au calendrier de la Formule 1. Absent en 2015, le tracé d'Hockenheim était la dernière épreuve pour les pilotes avant la trêve estivale. De quoi se rassurer avant la deuxième partie de la saison qui débutera en Belgique.

 

Sur la grille, les six voitures de tête sont des Mercedes, des Red Bull, et des Ferrari. Au départ, chaque coéquipier dépasse l'autre, Rosberg perd sa pole, et se retrouve 4e. Devant, Hamilton fait une course propre, Verstappen est devant Ricciardo, Räikkönen devant Vettel. Pérez et Gutiérrez perdent de nombreuses places, mais finiront le Grand Prix à la 10e et 11e position.

 

Les McLaren, et les Force India animent la course tandis que les Haas et les Williams peinent vraiment. Massa se fait dépasser à de nombreuses reprises par des concurrents aux monoplaces moins performantes. Il finit même par abandonner au tour 38. Nasr, avec sa Sauber, en fera autant, dix tours avant la fin.

 

Le fait du Grand Prix, c'est le dépassement de Rosberg sur Verstappen avant la mi-course. L'Allemand a un peu emmené le Néerlandais en dehors des limites de la piste. Les commissaires ont pénalisé cette manœuvre de 5 secondes. Mais la Mercedes a rallongé son arrêt, perdant du temps en piste. Vettel, quant à lui, a cru la course se finir un tour avant, et a donc fait un tour d'honneur avant les autres.

 

Le classement s'établit ainsi: Hamilton, Ricciardo, Verstappen, Rosberg, Vettel, Räikkönen, Hülkenberg, Button, Bottas et Pérez. Williams déçoit, contrairement à McLaren qui continue à grappiller des points. Hamilton passe la barre des 200 points et a une avance de 19 points sur Rosberg. Red Bull prend la deuxième place au classement constructeur, confirmant les difficultés de Ferrari.

 

(Pour un résumé vidéo plus complet, Canal fait du bon travail.)

 

HISTOIRE: En 2005, Räikkönen renonce à un tour de la fin, laissant Alonso filer vers une victoire, puis vers son sacre (VIDEO).

 

 

 

BILAN MI-SAISON

 

Faisons un point sur le classement constructeurs et voyons ce que les écuries peuvent nous réserver pour la suite.


MERCEDES (415 pts). C'est L’ÉCURIE du moment. Rosberg gagnait au début, Hamilton s'occupe de la suite. Le duel se situe entre les deux, avec parfois les Red Bull et Ferrari qui s'emmêlent. L'un peut de nouveau être sacré comme l'autre peut faire honneur à son père Keke Rosberg.

 

RED BULL (256 pts). Sans Mercedes, elle serait l'écurie la plus performante du plateau. Elle confirme de course en course sa plus grande fiabilité face à Ferrari. Verstappen, promu en cours de saison, et vainqueur, effectue les performances attendues. Ricciardo pourrait l'égaler.

 

FERRARI (242 pts). Les meilleures années des deux pilotes ne sont-elles pas déjà passées? Sans doute. Ils se suivent au championnat, et ne pourront probablement pas maintenir leurs 4e et 5e place au classement. Une victoire mettrait vraiment du baume au coeur des Rouges.

 

WILLIAMS (96 pts). Le rythme pris par les Williams depuis le Grand Prix d'Australie fait vraiment peur. Massa et Bottas ont tendance à se faire attaquer par des pilotes à l'expérience moindre, ou à la monoplace moins performante. Il faut relever la tête pour ne pas perdre la 4e place.

 

FORCE INDIA (81 pts). L'écurie fait toujours du bon travail, Hülkenberg et Pérez se chargeant de récupérer les 7e et 8e places laissées par les écuries de tête. Leur collaboration pour la 3e année consécutive pourrait peut-être les placer en 4e place du classement constructeur.

 

TORO ROSSO (45 pts). Kvyat revient dans son écurie d'origine en cours de saison, avec C. Sainz pour coéquipier. Ils récupèrent aussi les points des dernières places, et tentent de les accumuler. Rappelons tout de même que l'écurie se charge de former les futurs pilotes Red Bull.

 

MCLAREN (42 pts). Les vétérans Alonso et Button font du bon boulot chez l'écurie motorisé par Honda. Le partenariat commence à porter ses fruits, les deux pilotes marquant des points régulièrement. Le reste de la saison pourrait leur réserver de bonnes choses.

 

HAAS (28 pts). Il y a de l'avenir dans la nouvelle écurie américaine. Gutiérrez et Grosjean acquièrent de l'expérience, et leur pilotage est capable de rivaliser avec d'autres pilotes. Cependant, la monoplace doit être améliorée pour prétendre à un top 10 régulier.

 

RENAULT (6 pts). K. Magnussen a marqué les points que Palmer ne trouve pas. C'est la première année du retour de Renault, et ceci est normal qu'elle peine à retrouver de bonnes bases. Plusieurs années seront nécessaires pour connaître des résultats convaincants.

 

MANOR (1 pt). Wehrlein a fait l'exploit, il faut le dire, d'une dixième place en Autriche. Son coéquipier est bon dernier au classement pilote. On ne voit pas comment l'écurie pourrait marquer plus de 5 points sur l'année. Surtout après leur contact en Allemagne.

 

SAUBER (0 pt). Début d'année noire pour Nasr et Ericsson, qui sont loin des 36 unités inscrites en 2015. Elles luttent pourtant avec les Renault et les Haas, mais sont trop souvent pénalisées avant la course. On espère pour eux une deuxième partie de saison un peu meilleure.

 

 

 

 

Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now