A Spielberg, encore un duel Hamilton-Rosberg

04/07/2016

Les pro-Rosberg diront qu'Hamilton force trop. Les pro-Hamilton diront que Rosberg ne le laisse pas passer. Le résultat est là: c'est l'Anglais qui remporte le Grand Prix d'Autriche, duquel il est parti en pole position.

 

Sur la grille, derrière lui, une Force India, une McLaren, et une Ferrari ont bénéficié des pénalités de certains. Hülkenberg, Button, et Räikkönen devançaient Rosberg et Vettel, respectivement 6e et 9e, rétrogradés de 5 places pour un changement de moteur. Ricciardo, Bottas et Verstappen prenaient les positions restantes. Derrière, d'autres pénalités ont été infligées à Palmer, Haryanto, puis à Massa et Kvyat qui démarrent tous les deux de la pit-lane.

 

Dimanche, le départ est donné sans problème. Hülkenberg se loupe et perd des positions, au profit de ses poursuivants. Verstappen double son coéquipier dans le second tour et Kvyat renonce au bout du 3e.

 

Premiers arrêts au stand avant le tour 10 pour Alonso, Hülkenberg, Button, Bottas et Pérez, et Hamilton prend de l'avance. Quelques gouttes de pluie font leur apparition au quart de la course, sans cependant jouer sur l'adhérence des pneus. Räikkönen prend la tête quelques instants durant l'arrêt d'Hamilton, avant que son coéquipier Vettel abandonne. L'Allemand optait pour une stratégie rallongée avec ses pneus usés: l'arrière-droit explose dans la ligne droite et la monoplace revient en travers de la piste, sans toutefois causer d'autres dégâts (VIDEO). L'autre Allemand, Rosberg, est passé devant Hamilton car l'Anglais a perdu du temps durant son arrêt.

 

La voiture de sécurité est déployée et les pilotes plongent dans les stands. Ils se suivent pendant que les commissaires nettoient la piste. Pendant ce temps, Magnussen est sous investigation pour avoir effectué plusieurs changements de direction durant sa lutte avec Wehrlein: il écope finalement de 5 secondes de pénalité. Le classement de tête s'établit ainsi avant le restart: Rosberg, Hamilton, Verstappen, Ricciardo, Räikkönen, Bottas, l'étonnant Nasr qui ne s'est toutefois pas arrêté, Button, Grosjean et Magnussen.

 

D'autres pénalités tombent: Grosjean et Hülkenberg perdent 5 secondes pour vitesse excessive dans les stands. Quelques dépassements derrière sont à noter: Sainz sur Magnussen, puis Gutiérrez en fait autant. Button rattrape Nasr au tour 39. Les deux Mercedes se rapprochent, jusqu'à ce que Rosberg commette une petite erreur et que l'écart entre eux soit sous la barre d'une seconde. Les derniers passages au box se déroulent sans encombres, à part pour Hamilton qui perd un peu de terrain.

 

La dernière quinzaine de tours est palpitante. Verstappen se retrouve en tête avant de se faire doubler par les Mercedes. Räikkönen parvient à rattraper Ricciardo et menace même son coéquipier. Subitement, au 64e tour, Massa, puis Alonso et Hülkenberg abandonnent, problème de fiabilité sans doute. Près de finir, Pérez casse une suspension et se retrouve dans le bac à gravier: 6 monoplaces ne rallieront pas l'arrivée.

 

71 et dernier tour. Rosberg se tient devant Hamilton qui revient comme un boulet de canon, l'écart est en-dessous de la demi-seconde. L'Allemand veut protéger sa position alors qu'Hamilton vire en tête dans un virage: Rosberg le bloque, et ils se touchent. Une partie de son aileron se retrouve sous sa monoplace et Hamilton prend la tête (VIDEO).

 

Finalement, le poleman finit la course à sa position de départ, devant Verstappen et Räikkönen qui ont rattrapé la monoplace abîmée de Rosberg. Ce dernier est pénalisé après la course de dix secondes pour cette manoeuvre et est averti pour avoir rallier l'arrivée avec sa monoplace, au lieu de s'arrêter.

 

Un nouveau podium pour Verstappen, encore une 3e place pour Räikkönen, et une victoire à l'arrachée pour Hamilton, c'est ce qu'on retiendra de ce week-end. Les fans ont hué en partie Hamilton quand il a reçu son trophée ... Chacun aura son avis. Il est à noter le premier point d'une Manor cette année avec la dixième place de Wehrlein qui a fait un bon Grand Prix dans l'ombre. La seule écurie sans point est Sauber, qui se retrouve dernière au classement constructeurs.

 

Dès le week-end prochain, les pilotes se retrouvent sur un tracé mythique sur des terres historiques: Silverstone, en Grande-Bretagne.

 

MOMENT FORT: la bataille Hamilton-Rosberg pour la victoire

 

TOP/FLOP: Verstappen/Force India

 

HISTOIRE: en 2002, Heidfeld et Sato se touchaient, mais d'une bien autre manière VIDEO

 

Crédit photo : fr.motorsport.com

 

Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now