Au Canada, Vettel tente, Hamilton le bat

12/06/2016

Hamilton remporte son deuxième succès de la saison sur le circuit Gilles-Villeneuve à Montréal, et ce, sans difficulté. Une nouvelle course entachée par une erreur de stratégie, côté Ferrari, qui aurait fait du bien à l'écurie italienne.

 

La grille est classique: les Mercedes sont devant, avec Vettel et Ricciardo en deuxième ligne, suivis par Verstappen et Räikkönen. Alonso est 10e, et Kvyat démarre 15e suite à une pénalité de 5 places pour un changement de boîte de vitesse.

 

Le départ est canon pour Vettel ! Il fait l'intérieur à Hamilton et Rosberg, passe devant, tandis que les deux se tamponnent légèrement, ce qui contraint à Rosberg de couper le virage (VIDEO). Il se retrouve aux côtés d'Alonso et tente de rattraper les pilotes tout au long du Grand Prix. Verstappen prend la 3e place, ayant dépassé Ricciardo après avoir évité la Mercedes de Rosberg qui revenait en piste. La Renault de Magnussen et une Sauber se sont touchés, mais ce sans gravité.

 

A quelques tours d'intervalles, les monoplaces de Button et Palmer renoncent. Leurs coéquipiers, Alonso et Magnussen ne feront guère mieux en finissant la course hors top 10. Le dernier abandon survient à la moitié du Grand Prix: le Brésilien Massa rentre et était le dernier pilote à avoir marqué des points sur chaque course cette saison.

 

Hamilton opte pour une stratégie classique à 1 arrêt. Vettel, devant, anticipe et rentre au dixième tour, suivi de Räikkönen, pour pouvoir faire un deuxième arrêt avec différentes gommes. C'est une complète erreur de stratégie: la mi-course détermine déjà les deux premiers sur le podium, malgré des rattrapes de Vettel mais de nombreuses erreurs dans le dernier virage du tracé.

 

Au 40e passage, on a Hamilton, Vettel, puis Verstappen. Suivent Bottas, Rosberg, qui remonte, Räikkönen, Ricciardo, Hülkenberg, Sainz (départ 20e) et Kvyat. La Red Bull de Verstappen s'arrête au 46e tour et chausse des pneus ultra tendres. Rosberg suit, avec un risque de crevaison lente.

 

Rosberg remonte, dépasse Ricciardo, puis Räikkönen, et se rapproche de Bottas. Dans l'avant-dernier tour, l'Allemand tente une dernière remontée sur le jeune Verstappen: il passe, mais il bloque et part en glissade. Il ne perd pas de place mais manque la possibilité de réduire l'avancée d'Hamilton au championnat.

 

Pour conclure, un Grand Prix sans safety car, ce qui est plutôt remarquable. Un Bottas sur la dernière marche du podium, comme l'année dernière. Ferrari a loupé sa chance. Rendez-vous dès la semaine prochaine sur le nouveau tracé de Bakou en Azerbaïdjan pour connaître le premier vainqueur de cette course inédite, en ville.

 

MOMENT FORT: le dépassement de Vettel sur les Mercedes

TOP/FLOP: Bottas/Vettel

HISTOIRE: En 2014, dans le dernier tour du Grand Prix, Massa revenait sur Pérez. C'est le crash inévitable (VIDEO)

 

 Crédit photo: fr.motorsport.com

 

 

 

Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now