En Espagne, Mercedes à l'ivresse, Verstappen au champagne

16/05/2016

Qui l'eût cru? Le fils de l'ancien pilote Jos Verstappen (1994-2003), âgé d'à peine 18 ans et plus jeune à concourir en Formule 1, vient de remporter son premier succès à Montmélo, alors qu'il ne conduisait pas sa Toro Rosso habituelle. Un Grand Prix qui restera, sans doute, dans la mémoire de tous, et surtout des Néerlandais.

 

Il faut revenir une semaine en arrière pour comprendre. Après les déboires de D. Kvyat avec sa Red Bull, qui a notamment harponné S. Vettel au début du Grand Prix de Sotchi, le team a estimé, soit par punition, soit par intérêt, de rétrograder le pilote russe au sein de l'écurie-fille Toro Rosso. A donc été promu le petit Max Verstappen, pour sa deuxième saison de Formule 1, au volant de la RB16.

 

Le traditionnel samedi d'avant-GP est réservé aux qualifications. Hamilton prend enfin la pole à Rosberg, les Red Bull de Ricciardo et Verstappen se classent 3e et 4e, suivis par Räikkönen et Vettel. A noter l'entrée d'une McLaren en Q3, celle d'Alonso, et l'échec de Massa en Q1, classé 18e.

 

Le dimanche débute la course en Espagne, et le moins que l'on puisse dire, c'est que le départ est exceptionnel ! Rosberg parvient dès le premier virage à prendre l'ascendant sur son coéquipier. Verstappen est en lutte avec les Ferrari, et le virage n°4 est le théâtre de l'accident de l'année! Hamilton tente de dépasser l'autre Mercedes par la droite qui ferme la porte - ou reprend sa trajectoire, c'est selon - le champion du monde met alors deux roues dans l'herbe, et perd le contrôle de sa monoplace. Il percute Rosberg et les deux Flèches d'argent se retrouvent dans le bac à gravier. C'est un zéro pointé pour l'écurie dominante du plateau, un volant d'Hamilton jeté, en colère, et un Grand Prix relancé (VIDEO)

 

La voiture de sécurité prend le contrôle de la course. On retrouve alors dans l'ordre Ricciardo suivi par son nouveau coéquipier Verstappen, puis Sainz qui a incroyablement remonté de la 13e place (par où est-il passé?), les Ferrari, Bottas, Pérez, les McLaren et Grosjean. Au 4e tour, la meute est libérée, Sainz se fait dépasser par Vettel, et ce sont déjà les premiers arrêts au stand autour du dixième tour.

 

Une dizaine de tours plus tard, la Force India d'Hülkenberg est hors-jeu: en cause, le moteur. Les Haas ont failli se toucher au tour 33, mais n'ont pas reproduit l'erreur des Mercedes, tout comme les Sauber de Nasr et Ericsson au tour 43. Finalement, Grosjean renonce 10 tours avant la fin sur problème de freins. Alonso en a fait de même au tour 47, sur problème moteur lui aussi. Dommage pour l'Espagnol qui n'a plus gagné depuis le Grand Prix d'Espagne 2013 au volant d'une Ferrari.

 

Les voitures de tête sont sur des stratégies différentes. Elles tentent de viser le podium, et pourquoi pas faire un doublé. Au tour 45, au jeu des arrêts au stand, on retrouve Verstappen devant la Ferrari de Räikkönen, suivis par Vettel et Ricciardo. Deux batailles se profilent alors: Räikkönen parvient à réduire l'écart sur Verstappen, tout comme Ricciardo sur Vettel, séparés par à peine 5 dizièmes dans certaines virages.

 

Le Finlandais ne parvient pas réellement à trouver l'opportunité. L'Australien Ricciardo attaque sans relâche et frôle même l'accrochage, mais est contraint à rester derrière. Dans l'avant-dernier tour, il est victime d'une crevaison au pneu arrière-gauche et doit passer une dernière fois par les stands pour finir la course. Il termine tout de même 4e devant Bottas, séparés par à peine deux secondes.

 

Verstappen devient le plus jeune vainqueur d'une course de Formule 1 à 18 ans et 7 mois, et inscrit les Pays-Bas au classement des vainqueurs dans la discipline: double performance qui lui réserve de beaux jours chez Red Bull. C'était aussi la première victoire de l'année pour l'écurie. Les Ferrari sont sur le podium et engrangent de gros points afin de suivre les Mercedes.

 

De la 6e à la 10e place, on retrouve dans l'ordre Sainz, sur son Grand Prix national, Pérez, Massa qui revient de loin, Button et Kvyat, le rétrogradé. La Haas de Gutiérrez n'est pas parvenue à rester dans le top 10 dans les derniers tours après des dépassements de Button et Kvyat. K. Magnussen et sa Renault sont pénalisés de dix secondes après une attaque dans le dernier tour sur son coéquipier J. Palmer qui a causé un accrochage. Il a écopé également de 2 points en moins sur sa super-licence.

 

Les dépassements furent peu nombreux, mais l'action et le suspense étaient au rendez-vous. La prochaine étape pour les pilotes se déroulera sur la piste de Monte Carlo à Monaco. Une question reste en suspens: Red Bull peut-elle se hisser comme étant la deuxième écurie du plateau? Réponse dans deux semaines.

 

MOMENT FORT: le crash de l'année sans doute entre les Mercedes

 

TOP/FLOP: Verstappen assurément/Mercedes évidemment

 

HISTOIRE: il y a 4 ans, un autre homme sorti de nulle part gagnait le Grand Prix d'Espagne: Pastor Maldonado, au volant d'une Williams, qui n'avait pas connu le succès depuis 2004 (VIDEO).

 

 

 Credits photo: fr.motorsport.com

 

Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now