GP du Japon

28/09/2015

Trinquons entre champions. Rosberg était en pole, mais l'autre reste plus fort. Hamilton, après un zéro pointé à Singapour, ajoute une 41e victoire à son palmarès, rejoignant une de ses idoles: Ayrton Senna.

 

Et oui, quelle surprise de voir Nico en première position! Pour le reste de la grille, rien d'exceptionnel. Kvyat a simplement et littéralement détruit sa voiture en qualifications, mais plus de peur que de mal. Il démarre dernier sur le circuit de Suzuka.

 

Dès le départ, Hamilton prend la tête, Rosberg se retrouve 4e, Massa et Ricciardo ont crevé, Pérez a tutoyé les graviers. Alonso est 9e, les Lotus 6e et 7e. Les drapeaux jaunes sont brandis afin de prévenir des crevaisons, jusqu'à ce que les concernés passent par leur box.

 

Dommage pour Alonso: il se fait passer par Sainz au 4e tour, et termine finalement 11e de l'épreuve, cinq places devant Button, qui semble être sur la toute fin de sa carrière.

 

Ericsson glisse au 10e tour au virage Spoon, et tente de garder sa place dans le top 10. Finalement, Sauber ne brille pas et ne marque aucun point, d'autant que Nasr abandonne à la fin du Grand Prix.

 

Hülknerbeg, grâce au jeu des arrêts, réussi l'undercut sur Grosjean au 12e passage, puis passe Nasr et rejoint la 6e position. Bon week-end pour l'Allemand qui avait démarré de la 7e ligne. Pérez, reconduit pour 2016, finit, quant à lui, 12e: triste performance pour le Mexicain.

 

Au 17e tour, Bottas voit Rosberg lui prendre la 3e place. Grâce à l'arrêt de Vettel et à un ''magnifique tour'' de Rosberg souligne le pilote Ferrari, Rosberg récupère la 2e place et empoche les 18 points.

 

Puis, Verstappen passe Alonso, l'Espagnol se plaignant de son moteur, le comparant à celui d'une monopolace de GP2: il ne fait pas dans la demi-mesure, alors même qu'Honda est LE motoriste japonais en F1.

 

Mi-course, c'est finalement Bottas qui passe Maldonado. Le Vénézuélien, reconduit aussi pour 2016, chez une future écurie Renault de retour peut-être, termine 8e, derrière son coéquipier R. Grosjean 7e, qui conduira, lui, sûrement pour l'écurie Haas.

 

Peu d'événements àse mettre sous la dent au pays du soleil levant, mais une vive pensée pour J. Bianchi, victime d'un terrible accident l'année précédente réside chez chacun et chacune.

 

La fin du GP pénalise Stevens pour, d'une part, sa vitesse excessive dans les stands, d'autre part, pour être parti à la faute à la 44e boucle, et dépassé par son coéquipier Rossi. Quelques dépassements rythment les derniers tours avec Pérez, Ericsson et Kvyat

 

Fin des 53 tours, Hamilton conforte sa 1e place au championnat, 48 points devant son partenaire et rival Rosberg. La saison se termine fin novembre. Encore deux mois durant lesquels des rebondisements peuvent très largement survenir. Pourquoi pas en Russie dans deux semaines à l'occasion de la 2e édition du Grand Prix de Sotchi.

 

PODIUM: Hamilton - Rosberg - Vettel

 

CLASSEMENT PILOTES: Hamilton 277 - Rosberg 229 - Vettel 218 - Räikkönen 119

CLASSEMENT CONSTRUCTEURS: Mercedes 506 - Ferrari 337 - Williams 208 - Red Bull 139

 

A RETENIR: Hamilton égale Senna - 2e pole de Rosberg en 2015 - Des pilotes reconduits - Lotus dans les points

 

MES TOPS: Lotus - Hülkenberg

MES FLOPS: Massa - Sauber

 Crédits photos fr.motorsport.com

 

Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now