GP de Monaco

25/05/2015

Un prince innatendu: Rosberg décroche son 2e succès consécutif cette saison, devant Vettel et Hamilton.

C. Sainz a démarré de la voie des stands pour ne pas être passé par la pesée au terme des qualifications samedi, et Grosjean a été rétrogradé à la 15e position.

Hamilton, qui a dominé tout le week-end avec sa Mercedes, a pris le meilleur départ, facilité par sa pole position, si précieuse sur le circuit de Monte Carlo.

Le GP s'est vite animé dès le 1er tour par un contact entre Hülkenberg et Alonso, l'Espagnol écopant d'une pénalité qu'il appliquera au 32e tour. Massa a été aussi contraint de passer au stand pour faire réparer sa monoplace.

Au 5e tour, Verstappen touche Maldonado et endommage son aileron avant. Le Néerlandais, avec cette dégradation, parvient malgré tout à établir le meilleur chrono du premier secteur au 17e tour. Maldonado abandonne pour la 5e fois en 6 courses, série noire douloureuse pour Lotus.

Les McLaren parviennent à se maintenir longtemps dans les points, jusqu'au second abandon de la course: Alonso s'arrête à Sainte-Dévote sur problème de boîte de vitesse. Les points s'envolent pour lui. Quant à Button, il parvient à inscrire les 4 premiers points de l'équipe grâce à sa 8e position.

Durant les premiers arrêts et tentatives d'undercut manquées, les Manor se font déjà rattraper par les leaders au quart de l'épreuve.

Au 29e tour, Verstappen s'arrête longtemps au stand, et ne change même pas son aileron. Räikkönen, 5e depuis le début, parvient à prendre l'ascendant sur Ricciardo au 38e tour. Seul bémol au 72e tour, les pilotes se touchent et Ricciardo n'écope pas d'une pénalité, pourtant responsable de cette friction: vraiment dommage.

A la 45e boucle, une belle bataille se présente entre Nasr, Grosjean, Bottas et Verstappen. La course est, à part ces quelques péripéties, assez calme, jusqu'au dernier quart de la course.

Trop respectueux, Sainz laisse passer Verstappen à cause des drapeaux bleus qui indiquent le tour que doivent leur prendre Hamilton et Vettel en fin de course. Une bataille entre Grosjean et le fils de l'ancien pilote de F1 Jos Verstappen commence, et se termine bien tristement dans le décor de Sainte-Dévote pour le rookie, après un contact à près de 280 km/h sur la roue arrière-droite du pilote Lotus (lien). La voiture de sécurité virtuelle (SC virtual) et finalement la safety car est mise en place.

L'équipe d'Hamilton pense qu'il a assez d'avance pour faire un nouvel arrêt à ce moment précis, afin de se protéger de ses poursuivants. Problème de calcul chez Mercedes. C'est la bourde pour l'équipe, Hamilton ressort 3e derrière Vettel.

Rosberg finit la dizaine de tours restante à la première place, devant l'Allemand de Ferrari et le champion du monde en titre. Les Red Bull terminent 4e et 5e, meilleur résultat pour Kvyat. Pérez renaît avec une 7e position et Sainz décroche le point de la dizième place après son départ depuis les stands.

Rosberg met fin à la règle de 2009 qui voulait que le détenteur de la pole était toujours le vainqueur à Monaco.

 

PODIUM: Rosberg - Vettel - Hamilton

 

CLASSEMENT PILOTES: Hamilton 126 - Rosberg 116 - Vettel 98 - Räikkönen 60

CLASSEMENT CONSTRUCTEURS: Mercedes 242 - Ferrari 158 - Williams 81 - Red Bull 52

 

A RETENIR: Crash Verstappen/Grosjean - Rebondissements des dix derniers tours - 2e victoire de Rosberg - Premiers points de McLaren

 

MES TOPS: Sainz - Button - Red Bull

MES FLOPS: Verstappen - Maldonado - Williams

Crédits photos fr.motorsport.com

Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now