GP de Malaisie

29/03/2015

Le God Save the Queen n'aura pas retenti à Kuala Lumpur pour cette deuxième manche de la saison 2015. Le combat n'a pas été celui des Williams mais bien celui des Mercedes, pour venir à bout du nouveau de chez Ferrari, S. Vettel, en vain.

Sur la grille, tout le monde (ou presque) était présent: D. Kvyat, V. Bottas, F. Alonso, et même R. Mehri, de Manor. Son coéquipier W. Stevens n'a, quant à lui, pas pu prendre le départ.

Une fois les monoplaces élancées, L. Hamilton se devait de conserver la pole. Mais la touchette entre C. Sainz (Toro Rosso) et Räikkönen, qui contraint le Finlandais à retourner au stand, puis le tête-à-queue précédant la sortie de piste de la monoplace de M. Ericsson (Sauber), ont obligé la Safety car à entrer en piste durant quelques tours. C'est alors une opportunité, pour certains, de modifier vite les gommes qu'ils possédaient. Mercedes choisit de rentrer, Ferrari non. Pari remporté par S. Vettel, et erreur fatale de Mercedes. L'Allemand ne lâchera cette position seulement lors de ses arrêts au stand.

Derrière, et tout au lon de la course, les batailles et dépassements n'ont pas manqué. Ce qui a valu à R. Grosjean deux touchettes, l'une avec N. Hülkenberg, l'autre avec S. Pérez, qui le firent rétrograder de quelques places, à deux reprises, durant la course. Les pilotes Force India ont tous deux été pénalisés de dix secondes d'arrêt. L'écurie indienne et Lotus n'ont en plus récolté aucun point, ajoutant à cela l'abandon de P. Maldonado. Les McLaren ont échoué aussi bien en qualifications (17e et 18e) qu'en course (abandons): un week-end à oublier. Ont également déçu V. Bottas et F. Massa qui n'ont été en mesure de se battre qu'en interne, finissant 5e et 6e, comme la veille, et les Red Bull, qui ne marquent qu'un seul point.

M. Verstappen est parvenu à finir sa course, tout comme C. Sainz, auteur d'une belle remontée de la 15e à la 8e place. Ils empochent à eux deux dix points, ce qui leur pemet de placer l'écurie au 5e rang du classement constructeur. Ils se placent  derrière Sauber, dont le seul pilote resté en piste F. Nasr n'est que 12e de l'épreuve. La bonne affaire est faite par Ferrari, qui voit S. Vettel remporter la course, et Iceman se classer 4e. La dernière victoire d'un Allemand chez Ferrari date de 2006 lors du GP de Chine par Schumacher, et la dernière de Ferrari seule grâce à Alonso en 2013 en Espagne. On ne sait si l'on peut déjà parler de concurrence avec les Mercedes 2e et 3e, mais l'hymne italien compte bien se faire entendre une nouvelle fois. Cela faisait si longtemps ... 

 

PODIUM :  Vettel - Hamilton - Rosberg

 

CLASSEMENT PILOTES: Hamilton 43 - Vettel 40 - Rosberg 33 - Massa 20

CLASSEMENT CONSTRUCTEURS: Mercedes 76 - Ferrari 52 - Williams 30 - Sauber 14

 

A RETENIR: Safety car - Touchettes - Stratégie Ferrari - 1e course Mehri - 1e victoire Vettel/Ferrari - 2e fois Sainz dans les points

 

MES TOPS: Ferrari - Toro Rosso

MES FLOPS: Force India - McLaren Honda - Red Bull

Crédits photos fr.motorsport.com

Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now